Un article écrit par Daniel Boily

Des chirurgies cardiaques menacées par une pénurie d’instruments médicaux

Santé > Établissements de santé

Le problème d’approvisionnement en équipement s’ajoute aux problèmes liés à la pénurie de personnel dans les blocs opératoires. Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Le problème d’approvisionnement en équipement s’ajoute aux problèmes liés à la pénurie de personnel dans les blocs opératoires.

Un plan d'urgence est mis en œuvre dans tous les centres de chirurgie cardiaque du Québec au cas où la pénurie d’oxygénateurs s'aggraverait dans les prochaines semaines.

Des milliers de chirurgies cardiaques sont réalisées chaque année dans les hôpitaux du Québec.

Ces interventions nécessitent du matériel spécialisé, notamment des oxygénateurs pour administrer l'oxygène à un patient lors d'une opération au cœur.

Or, Radio-Canada a appris que l’approvisionnement de ces appareils demeure à ce point incertain qu’une mobilisation générale a été lancée ces derniers jours.

Un plan de contingence a été déposé jeudi auprès de la direction des services professionnels de tous les centres de chirurgie cardiaque [du Québec], déclare le président de l’Association des chirurgiens cardio-vasculaires et thoraciques du Québec, le Dr Louis Perrault.

Le premier élément de ce plan de contingence, c'est le partage, c'est-à-dire que le réseau se mobilise et certains centres qui avaient des stocks vont devoir les partager.

Le Dr Louis Perrault, président de l’Association des chirurgiens cardio-vasculaires et thoraciques du Québec

Il faut dire qu’un important fournisseur d’oxygénateurs connaît une perturbation dans la fabrication de son appareil, peut-on lire au registre fédéral des pénuries d’instruments médicaux. En principe, la pénurie doit s’estomper d’ici le mois d’avril prochain.

Un autre fournisseur figure sur la liste fédérale en raison d’un rappel de son oxygénateur.

À l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, on explique que deux fournisseurs continuent à livrer des produits, mais à des quantités moindres que souhaité. Nous surveillons la situation de près, assure le porte-parole Joël Clément.

L'Institut de cardiologie de Montréal dit être au fait d’une difficulté d’approvisionnement [...] mais nous avons toutefois été en mesure de mettre en œuvre des mesures de mitigation avec d'autres fournisseurs.

Le ministère de la Santé reconnaît que l’approvisionnement en oxygénateurs pour les chirurgies cardiaques est sous tension actuellement au Québec.

Cette situation est sous surveillance par un comité de gestion des pénuries provincial, afin de suivre le portrait de la situation et de trouver des solutions alternatives, comme la possibilité d'utiliser un produit de remplacement, indique la porte-parole Noémie Vanheuverzwijn.

Si ça perdure au-delà de quelques semaines, on pourrait en venir à diminuer les volumes de chirurgies cardiaques de façon significative [...] Le plan de contingence prévoit une façon de prioriser les patients.

Le Dr Louis Perrault, président de l’Association des chirurgiens cardio-vasculaires et thoraciques du Québec

Aucun des établissements contactés n’a officiellement observé d’enjeu clinique ni ne rapporte de report de chirurgies cardiaques pour l’instant.

Ailleurs au Canada

La situation ne semble pas s'appliquer uniquement au Québec.

En entrevue récemment à CBC, le président de la Société canadienne des chirurgiens cardiaques, le Dr Ansar Hassan, a déclaré avoir eu quelques échos de situations similaires de collègues travaillant un peu partout au pays.

Les chirurgiens doivent prendre des décisions importantes. Comment pouvons-nous utiliser au mieux ce dont nous disposons? Et comment pouvons-nous nous assurer que nous disposons d'un approvisionnement en oxygénateurs qui nous permettra de continuer à traiter le volume de cas?, explique le Dr Ansar Hassan.

Jointe par Radio-Canada, la vice-présidente de la Société canadienne de perfusion clinique et directrice de la région de l'Est, Andréanne Thiffault, affirme que nous sommes conscients qu'il s'agit d'un véritable défi pour les soins de santé cardiaque.

Comme le souligne Mme Thiffault, l’oxygénateur est un appareil essentiel. Dès que le thorax est ouvert et que le chirurgien est prêt à effectuer son intervention au cœur, il installera le circuit de circulation extracorporelle aux vaisseaux sanguins et la circulation sera débutée, dit-elle.

Les perfusionnistes cliniques sont les seuls habilités à faire fonctionner les appareils de circulation extracorporelle, dont fait partie l’oxygénateur. Une opération qui peut durer quelques heures.

Nous n'avions pas besoin de ce manque de matériel. Les patients qui sont stables à la maison risquent d’attendre un peu plus longtemps si les livraisons continuent à tarder.

Andréanne Thiffault, vice-présidente de la Société canadienne de perfusion clinique

Selon une source œuvrant au sein du milieu médical, il s’agit d’une situation très sérieuse.

Le problème d’approvisionnement en équipement s’ajoute aux problèmes liés à la pénurie de personnel aux blocs opératoires.

En principe, les chirurgies cardiaques les moins urgentes doivent être réalisées à l’intérieur d’un délai de trois mois.

Les dernières données accessibles du ministère de la Santé indiquent que de 45 % à 95 % des chirurgies cardiaques ont été effectuées dans les délais au mois de novembre dernier, selon les régions.