Un article écrit par Annie-Claude Brisson

David Fortin est toujours introuvable 15 ans plus tard, mais ses proches en savent plus

Société > Disparition

David Fortin est porté disparu depuis le 10 février 2009.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
David Fortin est porté disparu depuis le 10 février 2009.

Quinze ans après la disparition de David Fortin, sa famille a pris connaissance de nouveaux éléments au cours des derniers mois. Ces informations n'ont rien pour apaiser la douleur des proches du jeune Almatois disparu sans laisser de traces. La famille de cet adolescent qui subissait de l’intimidation n'a toujours aucune idée de ce qui lui est arrivé, mais elle en a appris davantage sur les heures qui ont précédé sa disparition.

Le 10 février 2009, David Fortin a quitté la résidence familiale pour se rendre à l’école. Il devait monter à bord de l’autobus scolaire pour se rendre à l’école secondaire Camille-Lavoie d'Alma. Il n’a pas été vu à bord du véhicule ni à l’école.

Depuis lors, des milliers d’informations ont été transmises aux autorités, mais il n'y a toujours aucune trace de ce garçon qui avait 14 ans au moment de sa disparition.

À la demande de la famille, une réévaluation du dossier a été faite par la division des disparitions et des dossiers non résolus de la Sûreté du Québec au cours des derniers mois. Sa famille a pu en savoir davantage à propos d'un événement qui s’est produit la veille de sa disparition.

Les proches de David Fortin disent n'avoir jamais été informés de la sévérité des actes d'intimidation. [C'était] autant physique que verbal, quelque chose de très intense qui s’est passé avec des jeunes de l’école, précise la mère de l'adolescent, Caroline Lachance.

Les policiers n’auraient pas souhaité lui en dire davantage et elle n’aurait pas voulu en savoir plus. Ainsi, la mère de David Fortin ne sait pas ce qui s’est dit ni ce qui a été fait, simplement que c’était horrible.

Caroline Lachance l’avoue : elle aurait préféré ne pas en être informée puisqu'elle ressent davantage de souffrance depuis. La mère de David Fortin ne donne plus d'entrevues formelles, mais elle a remis à Radio-Canada une lettre destinée à son fils.

Le temps qui passe…

15 années sont déjà passées depuis cette terrible journée

Même après tout ce temps revient toujours cette question

Où es-tu?

Ce n’est pas ce qui s’est passé dont j’aimerais la réponse

Puisque l’on sait pourquoi tu n’es plus là

De nouvelles informations nous ont été apprises

Elles font très très mal à entendre

Certaines et plusieurs personnes en sont responsables

Et j’espère qu’elles ont toutes fait un examen de conscience

Mais quelle journée atroce tu as pu vivre la veille de ton départ, ça, on ne le savait pas, du moins pas autant. Ouf, si j’avais su…

Après tout ce temps où nous continuons toujours à t’attendre et à garder cet espoir bien présent, la vie continue, sans toi physiquement

Mais toujours bien ancré dans notre cœur

Aucune journée ne passe sans que nous pensions à toi

Nous t’incluons dans nos projets, nos voyages, nos repas, notre quotidien

Et tu nous manques toujours autant

Apprendre à vivre autrement, à rester forts et positifs, pas toujours facile

Une chose est certaine : même après ces 15 années, tu n’es pas oublié

Les gens te portent dans leur cœur et dans leurs yeux

Ta souffrance a fait bouger la société face à l’intimidation que vivent surtout nos jeunes, mais pas assez puisqu’il y en a encore toujours trop

Aujourd’hui, j’aimerais que les gens se souviennent de toi comme d'un jeune homme qui a été fort et courageux

Qui a terriblement souffert parce qu’il voulait être aimé par tous

Un jeune homme brillant, travaillant, attachant, souriant malgré tout

Mon petit garçon à moi, que j’aime et que j’adore et qui me manque tellement, mais tellement

Nous continuons, et ce, pour toujours de garder espoir de te serrer à nouveau dans nos bras

Que la vie te soit douce là où tu es

Je t’aime, mon beau David d’amour

La mère de David Fortin assure que la collaboration avec les équipes de la Sûreté du Québec a toujours été bonne au cours des 15 dernières années.

La SQ a décliné notre demande d’entrevue. Le service des communications a toutefois indiqué que ce dossier fait l’objet d’une enquête par la division des enquêtes sur les crimes majeurs. On nous a assuré que 15 ans plus tard, l’enquête se poursuit.

Bien que sensible à la disparition de David Fortin, le service des communications du Centre de services scolaire du Lac-Saint-Jean n’accorde plus d’entrevue à ce sujet, et ce, depuis quelques années.

Concernant la lutte contre l’intimidation et la violence, elle est une priorité pour notre organisation. Nos écoles et nos centres y consacrent tous les efforts requis en [matière] de prévention et d’intervention. Nous sommes engagés à cultiver un climat scolaire positif et inclusif pour le bien-être et le développement de nos élèves, indique la directrice générale adjointe et secrétaire générale du CSSLSJ, Christine Flaherty.

Ne pas oublier David Fortin

Le Réseau Enfants-Retour accompagne les Fortin depuis les tout débuts. On ne dit pas "nos clients", c'est vraiment nos familles. On est rendus vraiment très proches de Caroline, Éric et Marjorie. On espère toujours avoir la réponse de ce qui est arrivé le matin du 10 février 2009, a témoigné la directrice des opérations chez Réseau Enfants-Retour, Nancy Duncan.

Cet organisme guide une centaine de familles qui doivent apprendre à vivre sans un proche. Dans certains cas, des personnes sont recherchées depuis plus de 60 ans.

On est là pour offrir un soutien émotionnel et des ressources. On joue souvent un rôle de liaison entre les corps de police et les familles et nos partenaires, a résumé Mme Duncan.

Cette année de plus sans David Fortin sera soulignée par l'organisme.

Quinze ans plus tard, c'est de continuer à en parler. On ne veut pas que personne oublie. Beaucoup de gens connaissent très bien le nom de [David Fortin], mais on ne veut pas que les personnes oublient. On espère qu'il y a quelqu'un quelque part qui connaît la réponse. Il y a juste peut-être un petit renseignement qui, peut-être pour eux, n'est pas important, mais c'est peut-être quelque chose qui peut nous aider à savoir ce qui est arrivé ce jour-là, a expliqué Nancy Duncan.

Peu importe si ça fait 15, 20, 25 ans. Dans certains dossiers, ça fait plus de 60 ans qu'on travaille avec les familles. On va continuer à souligner les anniversaires de disparition et à en parler

Nancy Duncan

En 2023, 130 dossiers de plus ont été traités par l’organisme. Deux intervenants s'y consacrent à temps plein. Ils soutiennent les familles. Environ 80 % des dossiers concernent des fugues d'une durée de 24 heures à plusieurs mois. À cela s'ajoutent les enlèvements parentaux et les disparitions irrésolues.

Au moment de sa disparition, David Fortin portait un manteau rouge avec le mot Polaris, un jeans bleu, un chandail à capuchon noir, des espadrilles beiges, des gants rouges et une tuque grise. Toute personne qui détient de l’information à son sujet peut communiquer avec les policiers au 1 800 659-4264.

La disparition non résolue de David Fortin est parmi les plus gros cas de l'organisme. Au fil des années, Réseau Enfants-Retour a reçu des centaines d'informations concernant David Fortin. Certaines d'entre elles ont été transmises aux enquêteurs.

L’équipe du Réseau Enfants-Retour souhaite offrir des réponses à toutes les familles concernées.