Un article écrit par Radio-Canada

L’avis d'ébullition toujours en vigueur pour 19 000 foyers de Sherbrooke

Santé > Santé publique

Un avis de faire bouillir l'eau touche plusieurs secteurs de Sherbrooke. (Photo d'archives.)Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Un avis de faire bouillir l'eau touche plusieurs secteurs de Sherbrooke. (Photo d'archives.)

Un avis préventif de faire bouillir l'eau touche plusieurs secteurs de Sherbrooke, à savoir les arrondissements de Brompton-Rock Forest-Saint-Élie-Deauville, des Nations et de Fleurimont.

Au total, ce sont plus de 18 880 adresses qui sont touchées. Il s'agit du plus important avis de ce genre depuis 2019. Les personnes qui sont touchées par cet avis devront faire bouillir l’eau pendant une minute avant de la consommer jusqu'à nouvel ordre.

Un bris d'équipement à la station de traitement d’eau J. M. Jeanson, située sur le chemin Sainte-Catherine, en face du campus de l'Université de Sherbrooke, a causé une perte de pression temporaire sur le réseau d'alimentation en eau potable, vendredi soir.

À ce moment-là, on se doit de déclencher un avis d'ébullition préventif pour éviter toute menace de contamination potentielle des conduites, indique Jean-Pierre Fortier, chef de la division de la gestion des eaux et construction à la Ville de Sherbrooke.

L'arrêt a duré seulement quelques minutes. On est confiant que l'eau est de qualité, mais on doit maintenir cet avis préventif d'ébullition jusqu'à nouvel ordre.

Jean-Pierre Fortier, chef de la division de la gestion des eaux et construction à la Ville de Sherbrooke

Présentement, on est en train de finaliser le rinçage des différents réseaux d'aqueduc qui ont été touchés par la baisse de pression, précise Jean-Pierre Fortier.

La situation est revenue à la normale, mais la baisse de pression dans le secteur visé par l'avis d'ébullition nécessite cette opération d'envergure.

Jean-Pierre Fortier, chef de la division de la gestion des eaux et construction à la Ville de Sherbrooke

Après cette étape de rinçage, l'eau sera soumise à une nouvelle batterie de tests.

Jean-Pierre Fortier se veut par ailleurs rassurant et insiste sur le fait qu'il s'agit d'une mesure préventive et qu'il n'y a pas de panique à avoir.

De son côté, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS indique qu'une dizaine de ses installations sont touchées par cet avis. Pour y faire face, des bouteilles d'eau seront distribuées et des affiches seront installées dans les établissements visés.

En ce qui concerne l'Hôtel-Dieu, le CIUSSS fait savoir que l'hôpital ne sera pas touché, même s'il se trouve dans la zone visée par l'avis d'ébullition. Bien que l'une des deux entrées d'eau ait été fermée, on assure que la distribution de l'eau dans l'hôpital ne sera pas touchée.