Un article écrit par Émile Lapointe

La GRC du Manitoba enquête sur cinq morts suspectes, dont trois enfants

Justice et faits divers >

L'enquêteur de la GRC Tim Arseneault affirme que ces décès sont « tous reliés ».Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
L'enquêteur de la GRC Tim Arseneault affirme que ces décès sont « tous reliés ».

La Gendarmerie royale du Canada au Manitoba (GRC) enquête sur cinq morts suspectes, dont celles de trois enfants. Les victimes ont été retrouvées à des endroits différents, selon la police.

Durant une conférence de presse dimanche, la GRC a indiqué qu'elle a arrêté un homme de 29 ans et qu'il n'y a aucun risque pour la population.

La GRC a mentionné que les victimes avaient été retrouvées près de l'autoroute 3, à proximité de Carman et de Winkler, près des autoroutes 248 et 424 ainsi que dans une résidence située à Carman.

L'enquêteur de la GRC Tim Arsenault a précisé que, vers 7 h 30, les policiers se sont rendus près de Carman après un signalement concernant un accident. Une femme a été retrouvée sans vie sur les lieux.

Par la suite, la GRC de Headingley a reçu un deuxième signalement près de l'autoroute 424, où les policiers ont découvert trois enfants qui avaient été extraits d'un véhicule en feu par un témoin. Leur décès a été constaté sur les lieux.

C'est à cet endroit que l'homme de 29 ans a été arrêté.

La communauté de Carman et des environs sera en deuil, car elle a perdu certains de ses plus jeunes résidents d'une manière tragique, a dit Tim Arsenault.

Des policiers se sont ensuite rendus dans une maison située à Carman, où ils ont découvert une deuxième femme sans vie. La GRC a affirmé que ces décès sont tous reliés.

C'est un jour tragique pour la communauté de Carman et pour la province, a dit l'enquêteur Tim Arsenault durant la conférence de presse.

En tant que parent, je ne peux tout simplement pas imaginer l'énormité de votre perte. Sachez que la GRC et tous les habitants du Manitoba sont à vos côtés.

Les Services des crimes majeurs de la GRC, les détachements de Carman et de Headingley-Stonewall ainsi que le Service de l’identité judiciaire et la Reconstitution judiciaire de collisions de la GRC poursuivent l’enquête, indique un communiqué de la police fédérale.

Aucune accusation n'a été déposée pour l'instant.

La police n’a fourni aucun détail sur l’identité du suspect, mais M. Arsenault a indiqué que la GRC croyait que ses victimes et lui se connaissaient.

L’enquêteur a aussi déclaré que les personnes mortes venaient toutes de la région de Carman.

Vague de réactions politiques

Brent Owen, le maire de Carman, localité située à environ 75 km au sud-ouest de Winnipeg, s’est dit choqué face à ce drame.

C'est absolument horrible. Je n'arrive pas à y croire, a-t-il dit.

C'est assez ahurissant de voir que quelque chose comme ça puisse arriver dans cette communauté.

Le premier ministre du Manitoba, Wab Kinew, a envoyé ses condoléances aux familles et à la communauté touchée sur les réseaux sociaux.

J'envoie du réconfort et de la force aux familles et à la communauté de Carman alors qu'elles traversent une période difficile de perte, a écrit M. Kinew sur X, anciennement Twitter. Nos plus sincères condoléances vont à toutes les personnes touchées par cette tragédie.

De son côté, le maire de Winnipeg, Scott Gillingham, a rappelé sur les réseaux sociaux les liens qui l'unissent à la communauté de Carman au moment d'offrir ses condoléances à la population.

Ayant grandi à Carman et ayant encore de nombreuses relations dans la région, je suis choqué et attristé par la nouvelle d'aujourd'hui , a-t-il indiqué. Mes sincères condoléances à la communauté et aux familles touchées par cette tragédie.

Un soutien est disponible pour toute personne touchée par cette histoire. Il est possible de s’adresser à un professionnel de la santé mentale par le truchement d'Espace Mieux-être Canada, en appelant le 1 86 585-0445 ou en envoyant le texto MIEUX au 686868 pour les jeunes ou au 741741 pour les adultes. Le service est gratuit et confidentiel.