Un article écrit par Radio-Canada

Super Bowl LVIII : les Chiefs triomphent des 49ers en prolongation

Sports > Football

Toute la planète football avait les yeux rivés sur Las Vegas, où les Chiefs de Kansas City ont vaincu les 49ers de San Francisco 25-22 en prolongation, dimanche, lors du 58e Super Bowl.

Pour la deuxième fois de l'histoire du match de championnat de la NFL, la prolongation a été nécessaire.

Après un botté de placement des 49ers, les Chiefs sont parvenus à traverser le terrain pour inscrire le majeur victorieux et remporter le trophée Vince-Lombardi pour une deuxième année d'affilée.

Champions en titre et vainqueurs en 2020 avec un certain Laurent Duvernay-Tardif sur le terrain, les Chiefs se retrouvaient en finale pour une quatrième fois en cinq ans. Le quart-arrière Patrick Mahomes a été nommé joueur par excellence du Super Bowl, un honneur obtenu pour la troisième fois en trois triomphes.

Je suis tellement fier de l'équipe, c'est légendaire!, a dit Mahomes après la victoire. On a relevé le défi. Les gars n'ont jamais vacillé. C'est le début d'une dynastie, mais on n'a pas fini. Je sais que ça va faire la fête ce soir à Kansas City, mais on a une jeune équipe qui peut encore gagner beaucoup de championnats.

En conservant leur titre, les Chiefs réalisent aussi un exploit qui n’a été accompli qu’à deux occasions depuis l’instauration d’un plafond salarial, il y a trois décennies.

Viva Las Vegas!, a lancé l'ailier rapproché Travis Kelce en recevant le trophée de champion. On fait la fête ce soir, et on relance la machine parce qu'on se revoit la saison prochaine pour un troisième titre de suite!

Un duel relevé, une rare prolongation

Il a fallu attendre le deuxième quart pour voir les premiers points au tableau.

Emmenés dans le tiers défensif de Kansas City par deux longues passes successives de 18 et 19 verges de leur quart-arrière Brock Purdy, les 49ers ont marqué 3 points grâce au pied de Jake Moody sur une distance de 55 verges, une distance record au Super Bowl. Un prix de consolation, après que le demi de coin Trent McDuffie eut sauvé les Chiefs en rabattant une longue passe de Purdy à l'intention du receveur Deebo Samuel dans la zone payante.

La réplique de Kansas City a été spectaculaire, pour le meilleur et pour le pire. Sous pression à sa ligne de 33 verges, le quart Patrick Mahomes a sorti son bras droit des grands soirs. Sa bombe de 53 verges a trouvé les mains du receveur Mecole Hardman pour placer les Chiefs en situation de premier essai et les buts. Mais Isiah Pacheco a perdu le ballon. Cela a stoppé net l'attaque des siens.

En fin de deuxième quart, les 49ers ont animé le spectacle. Christian McCaffrey a réussi un jeu truqué qui marquera les esprits, en plus du tableau de pointage. Positionnée à la ligne de 21 de Kansas City, l'attaque de San Francisco s'est unifiée pour inscrire le premier touché du match.

Purdy a d'abord lancé le ballon à sa gauche au receveur Jauan Jennings, qui a aussitôt renvoyé une transversale à sa droite vers McCaffrey. Après avoir capté le ballon, le demi offensif a filé droit devant jusqu'à la zone des buts.

C'était alors 10-0.

Kansas City a toutefois trouvé le temps d'inscrire un placement avant de rentrer aux vestiaires pour la mi-temps après avoir été arrêté à 10 verges de la zone payante.

À la pause, la vedette pop et R&B Usher s'est produite sous les projecteurs de Las Vegas, une deuxième participation après celle de 2011, où il avait partagé la scène avec les Black Eyed Peas.

Dimanche, sa prestation ponctuée de nombreux pas de danse, et de quelques pas de patins à roulettes, a aussi offert une présence surprise de la pianiste et chanteuse Alicia Keys, des rappeurs Ludacris, Lil Jon, ainsi que de l'autrice-compositrice-interprète H.E.R.

À l'entame du troisième quart, les 49ers ont cru donner le ton. Ils ont réussi une interception à la toute première tentative de passe de Mahomes. Mais c'était trop tôt pour compter le double –bientôt triple – gagnant du trophée Vince-Lombardi pour battu.

À sa possession suivante, il a inscrit un premier essai par la course, avant de gagner 22 verges en portant une nouvelle fois le ballon pour s'avancer en territoire adverse. Ses Chiefs ont ajouté trois autres points avec un placement de 57 verges de Harrison Butker, qui établissait à son tour une nouvelle marque de distance au Super Bowl.

Après un ballon dégagé puis aussitôt récupéré par son unité défensive, Kansas City a marqué un premier touché. Mahomes trouvait Marquez Valdes-Scantling par la passe dans la zone des buts et plaçait les Chiefs en avance avec un seul quart à jouer.

À leur tour à l'attaque, les 49ers ont fait preuve de sang froid dans une situation de quatrième jeu et trois verges à faire à la ligne de 15 des Chiefs. Brock Purdy a alors choisi de rejoindre l'ailier rapproché George Kittle, qui a étiré les bras pour permettre aux siens de poursuivre leur séquence.

Deux jeux plus tard, c'est Jauan Jennings, déjà auteur d'une passe de touché, qui s'est trouvé à la réception d'un relais de Purdy pour inscrire le majeur et reprendre la tête 16-13.

Les Niners ont toutefois raté le converti.

Les Chiefs ont profité de ce raté pour créer l'égalité à leur possession suivante. Ils ont fait 16-16 avec un placement de 24 verges de Butker. Il restait alors un peu plus de six minutes à jouer.

San Francisco devait maintenant gérer le cadran, et le pointage. Une poussée de 8 jeux conclue par un placement de 53 verges de Moody donnait l'avance 19-16 aux 49ers avec un peu moins de 2 minutes au chrono.

Mais cinq passes réussies de Mahomes, dont une de 22 verges à Travis Kelce, et deux courses du quart portaient Kansas City à la ligne de 11 de San Francisco. Avec 6 secondes à faire, Butker a effectué un placement de 29 verges, son troisième du match pour envoyer tout le monde en prolongation pour une deuxième fois seulement au Super Bowl, après la remontée des Patriots de la Nouvelle-Angleterre face aux Falcons d'Atlanta en 2017.

Selon les règles de la NFL adoptées en 2022, les deux formations ont au moins une possession offensive à moins qu'un touché de sûreté ne soit inscrit.

Premiers à s'élancer, les Niners n'ont pas gaspillé l'occasion de mettre la pression en prenant l'avance 22-19. Leur possession de 13 jeux, une poussée de 66 verges, s'est conclue avec un botté de précision de Moody.

Kansas City avait toutefois droit à son tour. Encore une fois, c'est Mahomes qui a mené la charge par la course et par la passe.

Ses poussées au sol, à l'image de sa course de 19 verges en plein cœur de la défense, et son jeu aérien – 8 passes pour un total de 42 verges – ont culminé par une passe de touché victorieuse à Mecole Hardman.

Le début d'une dynastie

Le 58e Super Bowl mettait aux prises deux équipes vêtues de rouge, deux quarts-arrières vedettes d'une attaque redoutable, un deuxième rendez-vous ultime entre les Chiefs et les 49ers en quatre ans, mais un seul trophée Vince-Lombardi pour consacrer une dynastie à Kansas City.

En six années avec Mahomes aux commandes, leur seul revers en finale a été aux mains des Buccaneers de Tampa Bay menés par le légendaire Tom Brady, qui avait ainsi obtenu le septième et dernier titre de son illustre carrière.

Les rares champions consécutifs du Super Bowl :

  • Packers de Green Bay : 1967-1968
  • Dolphins de Miami : 1973-1974
  • Steelers de Pittsburgh : 1975-1976 et 1979-1980
  • 49ers de San Francisco : 1989-1990
  • Cowboys de Dallas : 1993-1994
  • Broncos de Denver : 1998-1999
  • Patriots de la Nouvelle-Angleterre : 2004-2005
  • Chiefs de Kansas City : 2023-2024

Kansas City compte aussi sur une partisane de choix, la supervedette Taylor Swift, qui a braqué les projecteurs sur la ligue depuis l'annonce de sa relation amoureuse avec Kelce, en septembre. Le couple, de toutes les conversations à l'approche du Super Bowl, a un impact qui va bien au-delà du match.

On crédite à « l'effet Swift » l'acquisition d'une audience record cette saison et d'une progression de 9 % de l'audience féminine de la NFL, rien de moins. Dimanche, la caméra l'a de nombreuses fois cherchée dans les gradins pour montrer ses réactions aux jeux des Chiefs, et surtout son étreinte à Kelce sur le terrain après la victoire.

Avec cet autre titre, Patrick Mahomes est largement considéré comme le meilleur pivot de sa génération. Déjà gagnant de trois trophées Vince-Lombardi après seulement six saisons comme partant, il apparaît comme le porte-étendard du football aux yeux des amateurs du monde entier, héritier de Tom Brady en tant qu'icône du circuit Goodell.

Brock Purdy, lui, incarne une autre trajectoire, à laquelle il fait bon s'identifier. Surnommé Mister Irrelevant vu sa sélection au tout dernier rang du repêchage, le quart des 49ers est tout sauf non pertinent. Il a été choisi parmi les finalistes au titre de joueur par excellence en saison. Malgré ce revers dimanche à Las Vegas, il est bien en selle à San Francisco moins de deux ans après avoir bouclé le repêchage de la NFL en tant que 262e choix.