Un article écrit par Coralie Hodgson

Un fermier retrouve un morceau de débris spatial dans son champ

Justice et faits divers > Espace

« Nous savions que ça venait du ciel. Cela ne pouvait pas être arrivé là tout seul », explique Barry Sawchuk.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
« Nous savions que ça venait du ciel. Cela ne pouvait pas être arrivé là tout seul », explique Barry Sawchuk.

Un agriculteur saskatchewanais a retrouvé un objet inusité dans son champ qui pourrait provenir d’une capsule spatiale de SpaceX.

Barry Sawchuk, qui exploite une ferme près d’Ituna, au nord-est de Regina, a trouvé un débris géant dans son champ.

L'homme de 66 ans s'est dit choqué d'apprendre que ce débris provenait probablement d'un engin spatial.

Ce n'est pas tous les jours que l'on trouve des débris spatiaux dans son champ, affirme Barry Sawchuk.

C'est en menant des tests d'humidité dans son champ à la fin du mois d'avril que l'agriculteur a découvert cet objet. Sa famille n’avait jamais rien trouvé de semblable dans sa propriété auparavant.

Barry Sawchuk indique que l’objet ressemble à un morceau de fibre de carbone brûlé avec une structure en aluminium qui ressemble à un nid d'abeilles à l'intérieur. Il semble qu'il y ait aussi un cylindre hydraulique dans cet objet.

Nous savions que ça venait du ciel. Cela ne pouvait pas être arrivé là tout seul.

Barry Sawchuk, agriculteur

L'un de ses fils a fait des recherches et a conclu qu'il devait s'agir d'un débris spatial. La famille a accordé une entrevue à un journal local après cette découverte.

Possiblement un débris de SpaceX

Samantha Lawler, professeure agrégée d'astronomie à l'Université de Regina, a vu des photos de ce morceau de débris. Elle croit qu'il s'agit d'un déchet spatial.

Elle a aussi envoyé des photos et des informations concernant ce débris à son confrère Jonathan McDowell, un astrophysicien de Harvard.

Ce dernier s’intéresse aux lancements spatiaux et croit que cette découverte est probablement liée à la capsule Dragon de SpaceX.

Cet engin spatial est revenu sur terre en février avec quatre passagers de la Station spatiale internationale.

Jonathan McDowell a indiqué sur les réseaux sociaux que la trajectoire du tronc du vaisseau était passée à quelques kilomètres du champ saskatchewanais où le débris a été retrouvé.

SpaceX n'a pas répondu à une demande de commentaires.

Pour sa part, le Bureau de la sécurité des transports du Canada a confirmé qu'aucun signalement d’aéronef ne permettait d'expliquer la présence de cet objet.

De plus en plus de déchets spatiaux

Samantha Lawler explique que la capsule Dragon de SpaceX est utilisée pour envoyer des personnes à la Station spatiale internationale.

Son coffre, qui fournit de l'énergie au vaisseau pendant le vol et pendant qu'il se trouve sur la station, est éjecté lorsque l'engin entre dans l'atmosphère.

Le coffre est alors censé se consumer, mais ce n'est pas toujours le cas.

En 2022, des débris ont été retrouvés sur des terres agricoles en Australie. L'Agence spatiale australienne avait confirmé, à l'époque, que ces débris provenaient d'une mission de SpaceX.

Des objets soupçonnés d'être des débris spatiaux ont aussi été trouvés l'année précédente dans une ferme dans l'État de Washington, aux États-Unis.

Samantha Lawler pense que d'autres débris atterriront sur la terre au fur et à mesure que les entreprises privées développent leurs propres activités spatiales. Chaque fusée, qu'elle transporte des personnes ou des satellites, laisse derrière elle des matériaux en orbite.

L'entreprise SpaceX possède déjà plus de 5000 satellites.

Selon Samantha Lawler, le suivi des déchets dans l'espace est aléatoire. Elle étudie l'augmentation spectaculaire du nombre de satellites et ses effets sur l'astronomie et la chimie atmosphérique.

Cela fait cinq ans que j'en parle et voilà qu'un débris tombe à une heure de chez moi, affirme Samantha Lawler. C'est fou. Cela me touche vraiment de près.