Un article écrit par Radio-Canada

Conduite en état d’ébriété ayant causé la mort : des sanctions plus sévères en Ontario

Politique > Politique provinciale

Le gouvernement ontarien imposera des sanctions plus sévères aux conducteurs avec facultés affaiblies. (Photo d'archives)Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Le gouvernement ontarien imposera des sanctions plus sévères aux conducteurs avec facultés affaiblies. (Photo d'archives)

L’Ontario propose dans un nouveau projet de loi de suspendre à vie le permis de conduire des automobilistes condamnés pour conduite avec capacités affaiblies causant la mort.

Il s’agit de la plus sévère d’une série de nouvelles mesures visant les conducteurs ayant les facultés affaiblies. L’Ontario propose par exemple un programme d’éducation correctif pour les conducteurs ayant commis des infractions liées à la consommation d’alcool ou de drogues.

La province renforce aussi les règlements entourant le programme d’utilisation d’antidémarreur. Actuellement, l’installation de ce dispositif n’est obligatoire que si le conducteur veut aller derrière le volant durant sa période de probation; l’automobiliste peut aussi attendre que la période se termine.

La nouvelle règle, si elle est adoptée, fera en sorte que les automobilistes ne pourront plus attendre que la période de probation se termine, précise la porte-parole du ministre des Transports, Prabmeet Sarkaria.

À partir de 2026, tous les dépanneurs, épiceries et stations-service qui vendent de la nourriture seront aussi autorisés à vendre de la bière et du vin. Le ministre Sarkaria ne pense pas pour autant que la libéralisation de la vente d’alcool aura pour effet de réduire les effets de ces nouvelles mesures.

La majorité des Ontariens peuvent agir de façon responsable. Notre gouvernement croit en la responsabilité individuelle. C’est facile d’éviter de conduire en état d’ébriété, soutient le ministre Sarkaria.

Suspensions plus longues pour certains

La province veut aussi augmenter la durée des suspensions des personnes ayant échoué au test de sobriété normalisé sur le bord de la route. Les suspensions pour les premières et deuxièmes infractions passeraient de trois et sept jours, à sept et 14 jours respectivement.

Pour réduire la conduite en état d'ébriété liée à la consommation de cannabis, le gouvernement Ford compte aussi offrir plus d'outils et de formations aux policiers pour que ces derniers puissent détecter des automobilistes ayant consommé.

La vie de trop de familles ontariennes a été déchirée par les actions négligentes et effrontées des conducteurs avec des facultés affaiblies, a déclaré le ministre Sarkaria par voie de communiqué.

L’organisme MADD Canada, dont la mission est de mettre fin à la conduite avec facultés affaiblies, a remercié le gouvernement pour ces changements proposés. Trop de gens choisissent encore de conduire avec des capacités affaiblies, a déclaré le PDG Steve Sullivan.

Le gouvernement Ford déplore le nombre élevé de morts sur les routes causées par la conduite en état d’ébriété. Un décès sur trois sur les routes de l’Ontario est lié à la conduite avec les facultés affaiblies.

Toutefois, dans la province, le nombre de cas de conduite en état d’ébriété en raison de la consommation d’alcool est en baisse depuis 2010, démontrent les données de Statistique Canada.