Un article écrit par Radio-Canada

Netflix en grande forme avec 260 millions d’abonnements

Arts > Télé

Netflix s'impose comme leader incontesté dans la guerre de la diffusion en continu.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Netflix s'impose comme leader incontesté dans la guerre de la diffusion en continu.

Netflix démarre 2024 en grande pompe avec un investissement ambitieux dans le sport en direct et plus de 260 millions d'abonnements dans son escarcelle après un gain de plus de 13 millions d'abonnements pendant la saison des Fêtes.

La plateforme s'impose comme leader incontesté dans la guerre de la diffusion en continu, a réagi mardi Ross Benes, analyste d'Insider Intelligence, après la publication des résultats trimestriels de l'entreprise.

Netflix a dépassé les attentes en ajoutant 13 millions d'abonnés dans le monde, dont près de 3 millions sur le marché nord-américain, où le public est le plus saturé, a-t-il ajouté.

Le groupe californien, qui avait déjà gagné près de 9 millions d'abonnements pendant l'été, doit notamment cette croissance spectaculaire à sa politique plus stricte en matière de partage des mots de passe et à son abonnement moins cher avec de la publicité. Nous en sommes à 23 millions d'utilisateurs mensuels actifs pour cette formule, s'est félicité Greg Peters, codirecteur général, lors d'une conférence téléphonique. En novembre, Netflix en avait annoncé 15 millions.

La croissance des abonnés grâce au nouveau règlement finira par s'estomper, a noté Ross Benes. Mais, selon lui, le pionnier de la diffusion en continu prévoit de soutenir la demande de son public en poursuivant ses ambitions dans la programmation en direct.

Le sport fait son entrée sur Netflix

L'obtention des droits de diffusion de WWE Raw montre que Netflix prend ce sujet au sérieux, a souligné l'expert. L'entreprise a en effet annoncé mardi matin avoir passé un accord de diffusion sur dix ans avec la WWE, la plus importante entreprise américaine de lutte professionnelle, moyennant 5 milliards de dollars américains.

Elle remporte ainsi à partir de 2025 aux États-Unis l'exclusivité de Raw, l'émission phare de la WWE qui figurait l'année dernière parmi les meilleures audiences du câble américain.

C'est le cœur de notre vision pour le sport, centrée sur la dramaturgie, a déclaré Ted Sarandos, codirecteur général de Netflix. Cela représente 52 semaines de programmation en direct chaque année et cela s'inscrit dans nos ambitions pour le plus de directs.

Cette acquisition doit aussi contribuer à la nouvelle activité publicitaire du groupe, et cela fournira une justification supplémentaire pour augmenter les prix des abonnements à l'avenir, a estimé Ross Benes.

Wall Street a salué ces bonnes nouvelles : Netflix prenait plus de 8 % lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.

Netflix a réalisé 8,8 milliards de dollars américains de chiffre d'affaires au quatrième trimestre (+12,5 % en un an), dont il a dégagé un bénéfice net de 938 millions de dollars américains, un peu en dessous des attentes des analystes, mais largement supérieur aux 55 millions de la même période l'année précédente.

Et il a de grandes ambitions pour le trimestre en cours, pariant sur une croissance de 13 %, soit plus de 9 milliards de dollars américains de revenus, et près de 2 milliards de bénéfice net.

Cela semble difficile à croire, mais il y a des centaines de millions de foyers qui pourraient s'abonner à Netflix et ne l'ont pas encore fait, a plaisanté Greg Peters. Nous devons les conquérir.

Fin d'année lucrative

En fin d'année, les saisons finales de séries comme Sex Education ou The Crown ont attiré les foules, tout comme Berlin, une série dans l'univers de la série à succès La Casa de Papel ou encore Squid Game: The Challenge, une émission de télé-réalité inspirée de la série sud-coréenne Squid Game. Celle-ci revient d'ailleurs sur la plateforme en 2024 avec une nouvelle saison, aux côtés d'autres succès comme Bridgerton et Emily in Paris.

Malgré les grèves de l'année dernière qui ont repoussé le lancement de certains titres, nous avons une programmation conséquente et audacieuse pour 2024, a assuré le service de vidéos en ligne.

La production de films et séries a été paralysée pendant six mois aux États-Unis par une grève historique des scénaristes et des acteurs et actrices, qui a pris fin en novembre.

Les principales plateformes ont cependant assuré que l'impact de ce double mouvement social serait limité pour elles, d'autant qu'il leur a incidemment permis de faire des économies.

La marge opérationnelle de Netflix est ressortie à 20,6 % pour l'ensemble de son exercice 2023, supérieure à ses prévisions, alors que Disney+ cherche toujours comment parvenir à la rentabilité.

De quoi permettre au groupe de s'étendre encore sur d'autres terrains du divertissement déjà bien occupés par ses concurrents, comme le sport.

Netflix était jusqu'ici restée relativement en retrait de la course aux droits de diffusion d'événements sportifs.