Un article écrit par Stéphanie Dupuis

Des images pornos de Taylor Swift générées par l’IA inondent X; ses fans la défendent

Techno > Réseaux sociaux

La chanteuse américaine Taylor Swift est victime d'une campagne de propagation d'images pornographiques générées par l'IA sur X.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
La chanteuse américaine Taylor Swift est victime d'une campagne de propagation d'images pornographiques générées par l'IA sur X.

Des images pornographiques de la chanteuse américaine Taylor Swift générées par l'intelligence artificielle (IA) envahissent le réseau social X (ex-Twitter) depuis plus de 24 heures. Certaines photos ont été vues des millions de fois avant d’être supprimées par la plateforme.

Parmi les cas les plus marquants, le site spécialisé The Verge rapporte qu’une image a été vue plus de 45 millions de fois et qu'elle cumulait plus de 24 000 republications avant que le compte de son auteur ne soit suspendu pour avoir violé les conditions d'utilisation de la plateforme.

Jeudi après-midi, de fausses images sexuellement explicites continuaient de proliférer sur le réseau social d’Elon Musk par le biais de nombreux comptes utilisant pour la plupart le mot-clic #TaylorSwiftAI, ce qui lui a donné une place dans les tendances de la plateforme dans plusieurs régions du monde.

Radio-Canada a pu constater que l’une de ces photos comptait près de 100 000 vues et y était depuis le 24 janvier à 8 h.

Selon ce que rapporte le site spécialisé 404 Media, un groupe sur l’application de messagerie cryptée Telegram pourrait être derrière cette offensive. Plusieurs internautes y partageraient de fausses images explicites de femmes et se moqueraient de la tendance des photos pornos de Taylor Swift générées par l'IA sur X.

Les « swifties » contre-attaquent

Les fans de Taylor Swift, désignée personnalité de l’année 2023 par le magazine Time, ont rapidement commencé à riposter en inondant à leur tour le réseau social de publications contenant la mention Taylor Swift AI, afin de disperser les images hypertruquées sexuellement explicites de la chanteuse.

Jeudi après-midi, un autre mouvement, Protect Taylor Swift (Protégez Taylor Swift), figurait dans les tendances sur X, cumulant plus de 35 000 publications avec ces mots.

"Le fait qu'elle soit une milliardaire blanche" ne devrait jamais être utilisé comme excuse pour propager des images sexualisées générées par l'IA. PROTÉGONS TAYLOR SWIFT, a publié l’internaute Jaidev « @jdjoshi60 » Joshi.

Le manque de modération montré du doigt

Les conditions d’utilisation de X interdisent la publication non consensuelle d’images de nudité générées par l'IA. Plusieurs internautes ont appelé les utilisateurs et utilisatrices de X à signaler les publications fautives, dénonçant la lenteur de réaction de la plateforme.

Elon Musk a passé la hache dans l’équipe responsable de la modération de contenu peu de temps après avoir racheté le réseau social, en 2022.

De nombreux logiciels d'IA bloquent systématiquement les requêtes pour générer des images pornographiques de vedettes. Ce n’est toutefois pas le cas de tous. L’équipe de l’émission Les décrypteurs révélait au début de décembre que des sites qui utilisaient l’IA et permettaient de dénuder en quelques clics et sans consentement n’importe qui dans une photo explosaient en popularité.

L'agente publicitaire de Taylor Swift n’a pas répondu dans l’immédiat à une requête de Radio-Canada. La plateforme X a pour sa part émis le message qu'elle était occupée pour le moment, et de revérifier plus tard.