Un article écrit par Radio-Canada

Le festival Plein(s) Écran(s) 2024 dévoile ses lauréats

Arts > Cinéma

« Simo », d'Aziz Zoromba, a remporté le grand prix au festival Plein(s) Écran(s) 2024.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
« Simo », d'Aziz Zoromba, a remporté le grand prix au festival Plein(s) Écran(s) 2024.

Au terme de sa huitième présentation, le festival de courts métrages Plein(s) Écran(s) se félicite d’avoir franchi la barre du million de vues. Voici les neuf lauréats de l'édition 2024 du festival qui ont été dévoilés samedi soir et ce qu'a souligné le jury pour chacun de ses choix.


- Grand prix : Simo, d'Aziz Zoromba

« Le jury a choisi un film courageux d’une maîtrise déroutante [...]. Durant son parcours impressionnant, ce court métrage n’a laissé personne indifférent et nous n’avons pu résister à la tentation de joindre notre voix au concert d’éloges. »

La rivalité fraternelle entre Simo et Emad prend une tournure dangereuse lorsque Simo infiltre en direct la chaîne de jeux vidéo de son grand frère.


- Coup de cœur du jury : Cherry, de Laurence Gagné-Frégeau

Le prix Coup de cœur est destiné à un film qui nous a bouleversés par son authenticité, par son urgence de devoir exister ainsi que par son humanité déconcertante. Assister au dernier moment de vie de cet être humain a été un réel cadeau mais surtout un rappel de [la nécessité de] vivre entièrement [...].

Un portrait de Marie-Louise Chouinard, un exemple de résilience, d’amitié et d’espoir.


- Mention spéciale : Élément, de Will Niava

Le jury tenait absolument à saluer le travail d’un cinéaste qui nous a impressionnés par le souffle et la singularité de sa mise en scène. On remet donc une mention spéciale à un film d’une énergie étonnante qui parvient à créer des moments de cinéma littéralement magiques.

À Abidjan, un groupe de délinquants tente de trouver de nouveaux moyens d’assurer sa subsistance.


- Meilleur film régional : Soup is good food, d'Alexandre Thériault

[...] Un regard sincère sur un sujet d’actualité poignant. Le jury a choisi ce film pour sa créativité, son audace et sa vérité.

Francis apprend qu’il n’a que cinq minutes pour quitter son appartement et pour récupérer ses effets personnels.


- Prix Yes sir! Madame...  : Nuit blonde, de Gabrielle Demers

Avec des personnages rarement portés à l’écran sous une telle lumière, la cinéaste nous surprend et nous confronte à nos propres [préjugés].

Victor ne se plaît pas dans sa résidence pour adultes autistes. Pour éviter la disco du vendredi, il sort pour aller se promener et rencontre un jeune prostitué.


- Prix des pairs : OASIS, de Justine Martin

Ce film est une œuvre d'art cinématographique magnifique [...], un film qui laisse une empreinte indélébile, rappelant que l'amour véritable traverse toutes les dimensions, défiant le temps et l'espace.

À l’aube de l’adolescence, des jumeaux voient leur relation fraternelle s’effriter alors que l’un d’eux, atteint d’un handicap, reste prisonnier de l’enfance.


- Prix de la relève : Nanitic, de Carol Nguyen

Nous avons été unanimement séduits par la capacité singulière de ce film à représenter l’enfance dans toute sa complexité. L’attention aux détails dans la mise en scène, la direction photo maîtrisée ainsi que la direction d'acteurs d’une sensibilité remarquable créent subtilement l’univers de la jeune protagoniste.

Trang, neuf ans, commence à sortir de l’oubli pendant que sa grand-mère repose sur son lit de mort dans le salon. Que se passera-t-il quand grand-mère ne sera plus là?


- Prix du public : À mort le bikini!, de Justine Gauthier


- Prix Impressions : Reste, de Ginger Le Pêcheur

Les neuf films gagnants du festival se sont illustrés parmi une quarantaine d’œuvres et pourront être visionnés en ligne gratuitement le 28 janvier sur le site du festival ainsi que dans ses comptes sur les réseaux sociaux.

Source : Plein(s) Écran(s)