Un article écrit par Radio-Canada

Spotify a signé un nouvel accord avec l’animateur de balados controversé Joe Rogan

Arts > Médias

L'animateur de balados controversé, Joe Rogan (Photo d'archives)Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
L'animateur de balados controversé, Joe Rogan (Photo d'archives)

Spotify a signé un nouvel accord de partenariat pluriannuel avec l'animateur de balados controversé Joe Rogan, dont l'émission extrêmement populaire sera bientôt également offerte sur des plateformes concurrentes, comme YouTube et l'application d'Apple.

Spotify a annoncé vendredi le renouvellement du partenariat dans un article publié sur le blogue de l'entreprise. Dans le cadre d'un précédent accord de plusieurs millions de dollars, et depuis 2020, The Joe Rogan Experience était une exclusivité Spotify.

Le Wall Street Journal, qui a révélé la signature du nouvel accord vendredi, a estimé que le nouveau contrat valait 250 millions de dollars américains en vertu de l'entente pluriannuelle, selon des sources anonymes. L'accord prévoit une garantie minimale initiale, en plus d'un accord de partage des revenus basé sur les ventes publicitaires, a rapporté le journal.

Dans un courriel adressé samedi à l'Associated Press, Spotify a refusé de commenter les détails financiers de l'accord, y compris la valeur estimée.

Populaire et controversé

Au fil des années, Joe Rogan a fidélisé un large public qui écoute ses longues entrevues avec divers invités, notamment des humoristes, des athlètes, des scientifiques et des théoriciens du complot.

Il n'y a pas de script de ce dont nous allons parler, et tout se passe en temps réel, a affirmé Joe Rogan sur le blogue de Spotify. Il s'agit simplement de conversations naturelles avec des gens qui s'amusent, soit une activité que nous avons tous et que nous aimons. Ces conversations ont considérablement changé ma façon de concevoir la vie et continuent de le faire.

L'émission est toujours la plus populaire des balados de Spotify, mais elle est suscite également souvent la controverse pour l'entreprise. Par exemple, Spotify a subi d'énormes pressions en 2022 pour abandonner Joe Rogan en raison de ses commentaires sur les vaccins contre la COVID-19 et de son utilisation d'insultes racistes. Certains musiciens, dont Neil Young, ont retiré leur musique de la plateforme en signe de protestation.

En février 2022, le cofondateur de Spotify, Daniel Ek, a dénoncé le langage raciste de l'animateur, mais a affirmé qu'il ne croyait pas que faire taire Joe soit la solution.

Spotify a clôturé en hausse de 3,51 dollars, soit près de 2 % à 222,47 dollars américains par action, vendredi.