Un article écrit par Radio-Canada

Un autre artiste remplacera Éric Lapointe lors du spectacle gratuit du VictoFest

Politique > Politique municipale

Éric Lapointe jouera à Victoriaville, mais lors d'une soirée payante. (Photo d'archives) Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Éric Lapointe jouera à Victoriaville, mais lors d'une soirée payante. (Photo d'archives)

Devant la grogne d'organismes et de certains citoyens, les élus de Victoriaville, qui avaient annoncé l'organisation d'un spectacle gratuit d'Éric Lapointe l'été prochain, ont reculé. Le chanteur fera toujours partie de la programmation du VictoFest, mais jouera plutôt lors d'une des soirées payantes de l'événement.

L’annonce de la participation d’Éric Lapointe avait en effet suscité un malaise chez des organismes qui viennent en aide aux femmes victimes de violence conjugale, puisqu’il a plaidé coupable en 2020 à une accusation de voies de fait sur une femme. Il a écopé d’une absolution conditionnelle.

Je veux vous rassurer que l’analyse avait été faite par nos équipes et que le conseil municipal était somme toute à l’aise de présenter le spectacle d’Éric Lapointe, considérant que l’homme a fait face à la justice, a eu une absolution et qu’au cours des dernières années, a fait des prestations, et va en faire encore une fois cet été. Mais l’objectif derrière les grands spectacles de Victoriaville n’est pas de faire de la controverse, mais d’offrir des soirées festives à la population, a lancé le maire de Victoriaville, Antoine Tardif, lors de la séance du conseil de lundi soir.

Cet après-midi, on s’est rassemblés ensemble et on a décidé de demander au VictoFest de changer la soirée gratuite d’Éric Lapointe avec une autre soirée, avec un autre artiste. 

Antoine Tardif, maire de Victoriaville

Le spectacle d’Éric Lapointe sera toujours offert dans la programmation, mais lors d’une soirée payante, chose avec laquelle nous sommes totalement à l’aise , a précisé le maire.

Une lettre ouverte de la directrice générale de la maison d’hébergement la Volte-Face, critiquant vivement la municipalité, avait été publiée la semaine dernière.

Il est à se demander si le choix de cette programmation ne vient pas contribuer à la banalisation de l’acte criminel commis par le chanteur et l’oubli de la victime , indiquait l’organisme dans la lettre. Ce choix est d’autant plus questionnant de la part de Victoriaville, qui s’est pourtant proclamée "municipalité alliée contre la violence conjugale".

Le CALACS Agression Estrie critiquait aussi la Ville. L’organisme avait indiqué croire en la réhabilitation, mais jugeait qu’être dans l’espace public n’est pas un droit. La porte-parole Kelly Laramée estimait notamment que l’artiste ne devait pas être en tête d'affiche.

C’est de montrer "ce n’est pas grave de t’accorder une influence, ce n’est pas grave de t’accorder une notoriété, parce que tu as purgé ta peine." Mais il faut faire attention à ça, parce que je pense entre autres aux plus jeunes.  On l’a vu dans plusieurs domaines, dans le domaine artistique, le domaine des sports aussi. Les plus jeunes voient ces gens-là comme des influences, voient ces gens-là comme des idoles, estime-t-elle. 

De faire attention au message qu’on envoie en tant que société, entre autres à nos plus jeunes, de dire "ce n’est pas parce qu’on a commis des gestes, qu’on les reconnaît, qu’à la fin, ce n’est plus grave." Qu’on peut continuer comme si de rien n’était.

Kelly Laramée, intervenante aux communications pour CALACS agression Estrie

L’organisateur du festival n'a pas donné suite aux demandes d'entrevue de Radio-Canada lundi.

L’équipe d’Éric Lapointe n’avait pas donné suite à la demande d’entrevue de Radio-Canada au moment d’écrire ces lignes. 

L'artiste qui remplacera Éric Lapointe lors d’un des spectacles gratuits sera annoncé au cours des prochaines semaines.

Une bonne décision dit la Volte-Face

Au lendemain de la décision du conseil municipal, la maison d'hébergement, la Volte-Face affirme accueillir le tout faborablement. Nous saluons l’ouverture d’esprit dont a fait preuve la Ville de Victoriaville dans la gestion de ce dossier. Nous sommes reconnaissantes des efforts déployés pour remédier à la situation face à l’inconfort ressenti par plusieurs personnes. En présentant le spectacle dans une formule payante, il revient à chaque personne de prendre une décision. Dans cette formule, il en va des valeurs individuelles de chaque personne et non des valeurs collectives reflétées par une organisation municipale, indique-t-on dans un communiqué.

Qu’un spectacle payant puisse permettre aux personnes qui le désirent de voir cet artiste en spectacle, et de faire individuellement ce choix, s’avère un compromis satisfaisant à nos yeux.

Julie Croteau, directrice générale La Volte-Face

Avec les informations de Thomas Deshaies