Un article écrit par Radio-Canada

Charlotte Cardin en tête des nominations aux prix Juno

Arts > Musique

Charlotte Cardin est en nomination dans six catégories, dont artiste de l'année et autrice-compositrice-interprète de l'année. Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Charlotte Cardin est en nomination dans six catégories, dont artiste de l'année et autrice-compositrice-interprète de l'année.

Les prix Juno ont dévoilé mardi les artistes en nomination pour sa 53e édition, qui se tiendra le 24 mars prochain à Halifax. Plusieurs artistes du Québec sont en lice, dont Les Cowboys Fringants, Elisapie, Alexandra Stréliski et Charlotte Cardin, qui mène le bal avec des nominations dans six catégories, dont celle de l’artiste de l’année.

La cérémonie des prix Juno est la plus importante remise de prix au Canada et la plus prestigieuse récompense de l'industrie musicale canadienne. La 53e édition, qui se tiendra le 24 mars au Scotiabank Centre, à Halifax, sera animée par la chanteuse Nelly Furtado.

La chanteuse montréalaise de 29 ans est également en nomination dans les catégories de l’album de l’année et de l’album pop de l’année pour son deuxième opus, 99 Nights, du single de l’année pour Confetti, de l’autrice-compositrice-interprète de l’année ainsi que pour le prix TikTok Juno Fan Choice, seule récompense à être déterminée par un vote du public.

Elle est suivie de près par le chanteur R&B de Toronto Daniel Caesar et l’auteur-compositeur-interprète ottavien Nicolas Durocher, alias Talk, qui comptent chacun cinq nominations. Rappelons que Charlotte Cardin se produira lors de la soirée de remise des prix aux côtés notamment de Nelly Furtado, de Talk et du groupe The Beaches.

En 2022, la chanteuse avait dominé la soirée des prix Juno en récoltant quatre trophées, dont le prix de l'album de l'année pour Phoenix.

Alexandra Stréliski et Les Cowboys Fringants en nomination

Parmi les autres artistes du Québec qui se démarquent, on compte aussi la pianiste Alexandra Stréliski avec deux nominations : celles de l’album instrumental de l’année et de l’album de l’année pour Néo-romance, son troisième opus. 

Un peu moins de trois mois après le décès du chanteur Karl Tremblay, Les Cowboys Fringants ont décroché une nomination avec l’OSM pour En concert avec l’Orchestre symphonique de Montréal, dans la catégorie de l’album francophone de l’année. Le groupe s’y frottera à FouKi (Zayon), Karkwa (Dans la seconde), Salebarbes (À boire deboutte) et Souldia (Non conventionnel).

Avec son album de reprises, Inuktitut, Elisapie pourrait de son côté remporter le prix de l’artiste ou du groupe autochtone de l'année. La chanteuse montréalaise Allison Russell, qui a remporté dimanche dernier son premier prix Grammy, est en lice dans trois catégories : autrice-compositrice de l’année, album roots contemporain de l’année et vidéoclip de l’année.

Le producteur montréalais Kaytranada est dans la compétition pour le prix de l'album/microalbum rap de l'année avec Kaytraminé, un opus oscillant entre le dance et le hip-hop, conçu avec le rappeur Aminé.

La jeune chanteuse Rêve, également de Montréal, est de son côté en lice pour le prix de l'album pop de l'année, avec Saturn Return.

Les orchestres et les groupes de Montréal s'illustrent

Les nominations aux prix Juno font également la part belle au milieu de la musique classique montréalais. Trois orchestres de la métropole, l'Orchestre métropolitain, l'Orchestre symphonique de Montréal et l'Orchestre classique de Montréal – et leurs chefs respectifs Yannick Nézet-Séguin, Rafael Payare et Jacques Lacombe – sont en lice dans la catégorie de l'album classique de l'année (grand ensemble).

Deux groupes montréalais se disputeront les honneurs dans la catégorie de la révélation de l'année (groupe) : le trio Men I Trust et le collectif Busty and the Bass. Les autres formations dans la compétition sont Crash Adams, Good Kid et New West. L'iconique groupe de métal Voïvod peut également espérer remporter un prix dans la catégorie de l'album de musique métal/hard de l'année avec Morgöth Tales.

Rappelons que l'acteur Elliott Page sera également de la partie à la 53e cérémonie des prix Juno, le 24 mars, alors qu'il viendra remettre le Prix humanitaire 2024 au duo Tegan and Sara pour l'engagement des jumelles dans la communauté LGBTQ+.

Les Junos ont précédemment annoncé que le pionnier du hip-hop Maestro Fresh Wes serait intronisé cette année au Panthéon de la musique canadienne, faisant de lui le premier rappeur à recevoir cet honneur pour l'ensemble de sa carrière.