Un article écrit par Charles Rioux

Livres québécois brûlés ou mis à l’index : l’Assemblée nationale adopte la motion de QS

Arts > Livres

Trente livres d'Elise Gravel, ont été retirés des rayons de la Bibliothèque publique juive de Montréal. Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Trente livres d'Elise Gravel, ont été retirés des rayons de la Bibliothèque publique juive de Montréal.

L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité jeudi une motion déposée par le député de Québec solidaire (QS) Sol Zanetti, en soutien aux autrices québécoises Myriam Daguzan Bernier et Elise Gravel.

Un livre de la première a été brûlé au lance-flammes par une politicienne américaine, alors que les œuvres de la seconde ont disparu des rayons de la Bibliothèque publique juive de Montréal.

Que l’Assemblée nationale s’inquiète des récents épisodes de censure visant des livres jeunesse québécois, peut-on lire dans la motion déposée par le député de Jean-Lesage, dans laquelle QS affirme aussi son soutien à Cécile Gariépy, illustratrice du livre Tout nu!, de Myriam Daguzan Bernier.

Que l’Assemblée nationale réitère son adhésion à la liberté d’opinion, à la liberté d’expression et à la libre circulation des idées.

Le nouveau souffle de la censure

L'un des épisodes de censure a débuté sur le réseau social X mardi, où la candidate républicaine au poste de secrétaire d’État au Missouri, Valentina Gomez, a publié une vidéo dans laquelle elle brûle au lance-flammes le livre Naked, la traduction anglaise de Tout nu!

L’ouvrage paru en 2019, rempli d'illustrations colorées, se présente comme un dictionnaire bienveillant de la sexualité destiné aux jeunes de 13 ans et plus. De A à Z, plusieurs sujets y sont vulgarisés, des termes comme LGBT+ et cisgenre au consentement et aux infections transmissibles sexuellement (ITS). 

Lorsque je serai secrétaire d’État, je vais brûler tous les livres qui endoctrinent et sexualisent nos enfants, a écrit l'aspirante secrétaire d'État dans la publication, qui se termine par le slogan MAGA (Make America Great Again) – ou Rendez sa gloire à l'Amérique – popularisé par Donald Trump.

Un autre livre a été la cible du lance-flammes de Valentina Gomez, 24 ans, qui se présente comme une investisseuse immobilière. Il s’agit de l’ouvrage Queer: The Ultimate LGBTQ Guide for Teens, de Marke Bieschke et Kathy Belge, un livre destiné aux adolescents et adolescentes de la communauté LGBTQ+.

Les livres d’Elise Gravel mis à l’index à Montréal

Par ailleurs, la Bibliothèque publique juive de Montréal, dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, a fait retirer tous les livres d’Elise Gravel de ses étagères. Le directeur général de l’établissement, Alain Dancyger, a confirmé l’information à Radio-Canada ce matin, en refusant toutefois de commenter l’affaire.

L’autrice jeunesse Elise Gravel utilise parfois ses dessins pour manifester son soutien au peuple palestinien de Gaza. Sur ses réseaux sociaux, elle a été accusée de propager des propos antisémites, ce qu’elle a réfuté.

Non, mes publications ne sont pas antisémites, a-t-elle écrit hier. Je suis contre toutes les formes de racisme et de discrimination, incluant l'antisémitisme. Je condamne aussi l'extrême violence du gouvernement israélien, et ce gouvernement ne représente pas les idées de tous les Juifs du monde, ni même celles de toute la population israélienne.

Elise Gravel ajoute que bien que ses livres soient engagés et remplis de messages éducatifs divers pour les enfants, ils ne mettent en évidence aucun point de vue politique en lien avec la guerre entre Israël et le Hamas.

Elle a précisé que même si elle est une autrice jeunesse, sa tribune peut être utilisée à d’autres fins, sans qu’on relie ses prises de position à son travail destiné aux petits.

Les médias sociaux ne sont pas pour les enfants et les publications que je partage ici non plus. Je m'adresse aux adultes et je ne crois pas que ça intéresse vos tout-petits d'en apprendre plus sur Nétanyahou. Pour mon contenu pour enfants, consultez mes livres (ou brûlez-les si ça vous chante), a-t-elle écrit.

Rappelons que l’Assemblée nationale avait déjà condamné la censure des livres d’Elise Gravel en février 2023, après que son ouvrage Pink, Blue and You!, qui traite d'orientation sexuelle et d'identité de genre, ait été interdit dans certaines écoles américaines.