Un article écrit par David Houle

Un antiquaire vend 500 lettres d’amour écrites durant la Seconde Guerre mondiale

Société > Histoire

Henry Lever, ancien soldat des forces aériennes des États-Unis, a écrit plus de 500 lettres à sa femme entre 1943 et 1945.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Henry Lever, ancien soldat des forces aériennes des États-Unis, a écrit plus de 500 lettres à sa femme entre 1943 et 1945.

Une histoire d'amour vieille de plus de 80 ans a récemment refait surface. Plus de 500 lettres écrites par un militaire américain à sa femme au cours de la Seconde Guerre mondiale ont été mises en vente par un antiquaire canadien.

Jay Preseau estime qu’il s’agit de la plus grande collection de lettres d’amour qu’il a vue de sa carrière.

Un grand nombre de ces lettres font chaud au cœur, souligne l'antiquaire de Sudbury, en Ontario.

Henry Lever, un ancien soldat des forces aériennes des États-Unis, est l’auteur de ces missives. Il en a commencé l’écriture en 1943, alors qu’il était déployé outre-mer.

Ces lettres sont adressées à son épouse, Florence Lever, qui demeurait dans le Massachusetts, aux États-Unis, au moment de la guerre.

Selon l’antiquaire, le soldat aurait écrit une lettre à son épouse presque tous les jours, et ce, jusqu’en 1945.

Les deux âmes sœurs se sont retrouvées au retour de Henry Lever au pays. Ils sont restés unis jusqu’au décès du vétéran, en 2011, selon les registres militaires américains et les avis nécrologiques consultés par Radio-Canada.

Une correspondance qui fascine les amoureux d'histoire

Le professeur émérite en histoire de l’Université de Regina James Pitsula estime que ces lettres documentent le côté humain de l'histoire.

L’historien rappelle que ce genre de documents fascine habituellement les amateurs d’histoire.

Selon le professeur associé en histoire de l’Université de Regina Dawn Flood, cette compilation démontre que l’amour peut perdurer, et ce, malgré les épreuves traversées par un couple.

Voici la preuve d'un couple qui a survécu à des moments extrêmement difficiles, non seulement à distance, mais aussi aux incertitudes de la guerre.

Dawn Flood, professeur associé en histoire de l'Université de Regina

Cette compilation de lettres a toute de suite attiré l’attention de Colleen Baier, qui vit au Wisconsin. Cette dernière en est d'ailleurs devenue la propriétaire après l'avoir rachetée à Jay Preseau.

Récemment divorcée, elle affirme que ces lettres lui apportent une lueur d’espoir.

Elle souhaite faire partager ces témoignages d’amour au grand public.

Je crois qu’il s’agit d’une histoire qui mérite d’être racontée et préservée, explique-t-elle.

Colleen Baier a d’ailleurs ouvert un compte Instagram nommé Histories Love Letter, sur lequel elle prévoit publier des photos des différentes lettres.

Avec les informations de Moira Wyton