Un article écrit par Charles Rioux

Chromeo et Pearl Jam parmi les sorties musicales de la semaine 

Arts > Musique

P-Thugg et Dave 1, de ChromeoCliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
P-Thugg et Dave 1, de Chromeo

Une nouvelle chanson de Pearl Jam, un sixième opus de Chromeo et le premier extrait d’un mystérieux groupe formé de Luc De Larochellière et d'Éric Goulet, Les Dévadés : voici un survol des sorties musicales de la semaine.

Pearl Jam Dark Matter

Quatre ans après Gigaton, Eddie Vedder et sa bande ont dévoilé en début de semaine la chanson Dark Matter, pièce-titre du prochain album de Pearl Jam, à venir le 19 avril. Ce douzième opus a été bouclé en trois semaines seulement dans les studios Shangri-La de Rick Rubin, en Californie.

L’album a été produit par Andrew Watt, jeune producteur américain qui a travaillé avec les plus grands noms du rock et de la pop, des Rolling Stones à Elton John en passant par Justin Bieber et Miley Cyrus.

Dark Matter, lourd extrait propulsé par les guitares de Stone Gossard et de Mike McCready, devrait plaire aux fans de la première heure des pionniers du grunge. Pearl Jam a aussi annoncé une tournée mondiale qui commencera à Vancouver les 4 et 6 mai prochains, seules dates canadiennes annoncées pour le moment.

Chromeo – Adult Contemporary

Vingt ans après ses débuts et six ans après la sortie de Head Over Heels (2018), le duo d’électro-funk montréalais est de retour avec un sixième opus, Adult Contemporary. Maintenant dans la mi-quarantaine, Dave 1 (David Malkovitch) et P-Thugg (Patrick Gemayel) n’ont rien perdu de leur touche ludique.

Sur ces 14 nouveaux titres, le groupe renoue une fois de plus avec les ingrédients qui ont défini sa facture sonore : des basses bourdonnantes et des accords de synthétiseur luxuriants, agrémentés des habiles riffs de guitare de Dave 1. La seule artiste invitée sur l’album est la chanteuse britannique Elly Jackson, alias La Roux, que l’on peut entendre sur Replacements.

Le groupe amènera sa tournée Chrome Nights un peu partout en Europe à compter du mois de mai, avant de revenir en Amérique du Nord le 5 septembre pour un concert à Vancouver. Chromeo jouera également au MTelus, à Montréal, le 7 septembre et au History, à Toronto, le 9 septembre.  

San James – Épilogue 

Il aura fallu plus de 20 ans à Marylise Sénécal, alias San James, pour accoucher de son premier album, Épilogue, paru vendredi. Après avoir chanté avec Ginette Reno et Diane Juster durant son enfance, l’autrice-compositrice-interprète a connu plusieurs vies avant de renouer avec la musique en 2016, faisant paraître trois microalbums et quelques simples, en français et en anglais.

Pour sa première offrande complète, cette fois-ci 100 % francophone, San James a voulu toucher à tout. Elle a coréalisé l’album avec Simon Pedneault et Marius Larue, en plus de chanter, de jouer du piano, des synthétiseurs, et de la guitare ainsi que de concevoir les arrangements de chœurs.

Les 11 titres oscillant entre dark pop et pop alternative ont une forte composante autobiographique, retraçant le récit d’une femme qui fait la paix avec soi-même. San James dévoilera Épilogue sur scène le 20 février au Ritz P.D.B., à Montréal.

Vampire Weekend – Capricorn/Gen-X Cops

Vampire Weekend est débarqué comme un ovni en 2008 avec son album éponyme et sa pop survitaminée aux influences afropop, connaissant ses premiers succès avec des titres comme Oxford Comma, A-Punk et Cape Cod Kwassa Kwassa.

Durant 15 ans, le groupe a su garder une armée de fidèles et se réinventer au fil de quatre albums. Capricorn et Gen-X Cops, deux titres sortis vendredi, constituent le premier avant-goût de son cinquième opus, Only God Above Us, qui sortira le 5 avril prochain.

Rappelons que le groupe mené par Ezra Koenig a remporté le prix Grammy du meilleur album alternatif en 2020 grâce à Father of the Bride.

Les Dévadés (Luc De Larochellière et Éric Goulet) – Mourir en plein ciel 

La chanson Mourir en plein ciel, du groupe Les Dévadés, est probablement la sortie musicale la plus intrigante de la semaine. Dans une mise en scène plutôt convaincante, Luc De Larochellière et Éric Goulet (Possession simple, Les Chiens) se présentent comme les membres d’un légendaire groupe québécois des années 1980 dont le premier album n’aurait jamais vu le jour, le producteur ayant disparu avec les bandes maîtresses.

Le duo a poussé la démarche jusqu’à produire un faux documentaire dans lequel des personnalités comme Monique Giroux, Yves Jacques, Geneviève Borne et Mitsou témoignent de la popularité des Dévadés à l’époque.

En fait, avec ce groupe fictif, Luc De Larochellière et Éric Goulet ont voulu s’imaginer ce que leur vie aurait pu être s’ils n’avaient pas poursuivi leur carrière en solo. Le titre Mourir en plein ciel est présenté comme le premier morceau de cet album qui n’a jamais vu le jour, et qui sera finalement dévoilé au public après la découverte fortuite d’une cassette contenant les enregistrements originaux.