Un article écrit par Élise Jetté

La chroniqueuse télé Louise Cousineau est décédée

Arts > Télé

Grande passionnée, la chroniqueuse Louise Cousineau était connue autant pour son amour de la télévision que pour ses critiques mordantes. Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Grande passionnée, la chroniqueuse Louise Cousineau était connue autant pour son amour de la télévision que pour ses critiques mordantes.

La pionnière de la critique télé Louise Cousineau est décédée lundi à l’âge de 86 ans à la suite de problèmes de santé, selon ce que rapporte La Presse, journal pour lequel elle a travaillé durant plusieurs dizaines d’années.

Grande passionnée, elle est connue autant pour son amour de la télévision que pour ses critiques virulentes. En plus de La Presse, Le Petit Journal, La Patrie et le magazine TV Hebdo ont également fait vivre sa plume au fil des ans. On a aussi pu entendre la chroniqueuse sur les ondes de CKAC et au 98,5 FM.

Invitée à Marc Labrèche, un phare dans la nuit, sur ICI Première en 2020, elle avait parlé de sa passion pour son métier de critique télé : Dans les journaux francophones, personne ne parlait de télévision. [...] Je me disais que je n'étais pas assez intelligente pour être chroniqueuse de théâtre ou chroniqueuse littéraire, alors la télévision, c'était parfait pour moi, avait-elle expliqué à propos de ses débuts dans ce métier qui existait à peine avant elle.

En revenant sur sa carrière florissante, elle avait confié à Marc Labrèche qu’elle avait parfois été trop dure dans ses propos : Des fois, je n’en dors pas le soir. […] En vieillissant, mon petit garçon, on ramollit.

Grande consommatrice de téléromans d’ici, celle qui a commenté le contenu du petit écran durant une soixantaine d'années avait aussi mentionné son amour intarissable pour Les filles de Caleb, tout en indiquant que Mélissa Désormeaux-Poulin dans la série Rupture était l’un de ses grands coups de cœur télévisuels des dernières années.

Louise Cousineau était la mère d'une fille, et elle était aussi grand-mère. Elle était connue également pour l’amour qu'elle portait à ses chiens. Elle avait adopté l’un d’entre eux grâce à Julie Snyder et à son émission L’enfer c’est nous autres, diffusée à Radio-Canada de 1992 à 1996.