Un article écrit par Radio-Canada

Plus de 400 artistes canadiens signent une lettre dénonçant des politiques anti-trans

Arts > Culture

Elliot Page (à gauche), qui est originaire d'Halifax, pose avec Sara Quin et Tegan Quin, du duo Tegan and Sara, sur le tapis rouge de la soirée des prix Juno, le 24 mars 2024, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Elliot Page (à gauche), qui est originaire d'Halifax, pose avec Sara Quin et Tegan Quin, du duo Tegan and Sara, sur le tapis rouge de la soirée des prix Juno, le 24 mars 2024, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Plus de 400 artistes canadiens du monde de la musique, du cinéma et de la littérature dénoncent ce qu'ils qualifient de législation anti-trans « alarmante et destructrice » au Canada dans une lettre ouverte publiée dimanche par le duo pop Tegan and Sara.

La liste des signataires comprend l'acteur Elliot Page; le chanteur de Great Big Sea, Alan Doyle; l'actrice Elisha Cuthbert; la légende de la musique folk et rock Neil Young; la récente lauréate d'un Grammy Allison Russell; et Lois et Bram, de l'ancien trio d'artistes-interprètes pour enfants Sharon, Lois & Bram.

Les politiques anti-trans qui s'enracinent au Canada vont au-delà de la discrimination; elles présentent un risque évident pour le bien-être mental et physique des personnes trans partout au pays.

Extrait de la lettre

Elle dénonce les politiques proposées par la première ministre de l'Alberta, Danielle Smith, concernant les pronoms pour les enfants de genres divers dans les écoles, ainsi que les nouvelles lignes directrices pour l'hormonothérapie et les soins d'affirmation de genre.

Elle indique également que des politiques scolaires similaires en matière de pronoms au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan sont des exemples de lois discriminatoires ciblant les jeunes transgenres.

Tegan et Sara ont reçu le prix humanitaire lors du gala des prix Juno, la semaine dernière. Sur le tapis rouge, les sœurs ont fait part de leurs inquiétudes concernant les politiques gouvernementales qui ciblent les jeunes trans.

Nous assistons actuellement à une vague de lois anti-trans partout au Canada et aux États-Unis. Nous considérons donc notre travail comme proactif pour garantir que les gens comprennent que cela se produit maintenant.

Sara Quin, le 24 mars, peu avant la cérémonie de remise des prix Juno

Tegan Quin a souligné qu'elle encourage tous les gouvernements et tous les adultes obsédés par ces choses à se concentrer sur des choses les plus urgentes, énumérant le changement climatique, la crise du logement et la forte augmentation des décès liés aux opioïdes.

Opposés à des politiques alarmantes et destructrices

Les artistes qui ont signé la lettre – dont la chanteuse Anne Murray, la réalisatrice Deepa Mehta et l'auteur Michael Crummey – se disent opposés à ces politiques alarmantes et destructrices et appellent tous les ordres de gouvernement à y mettre un terme.

Parmi les autres signataires figurent Lisa LeBlanc, Alexandra Stréliski, le groupe Karkwa et Béatrice Martin, alias Cœur de pirate. L'auteur-compositeur-interprète Aysanabee, lauréat d'un prix Juno, le comédien Colin Mochrie et les artistes et groupes musicaux Feist, Tokyo Police Club, Metric et The Beaches ont également signé la lettre ouverte.

La publication de cette lettre coïncide avec la Journée internationale de visibilité transgenre, qui vise à sensibiliser la population à la discrimination à laquelle fait face la communauté transgenre.

La formation Tegan and Sara a été récompensée lors du gala des prix Juno, la semaine dernière, pour le travail qu'elle fait auprès des jeunes LGBTQ+. Le prix lui a été remis par l'acteur Elliot Page, né à Halifax.

Nous sommes à une époque de l'histoire où les droits des personnes 2SLGBTQ+ sont révoqués, restreints et éliminés dans le monde entier, et ces effets sont dévastateurs, a déclaré Elliot Page, avant de remettre le prix au duo.