Un article écrit par Gabriel Poirier

Annulation de l’AlienFest : un groupe s’inquiète pour la liberté d’expression

Arts > Spectacles

Les membres du groupe Guhn Twei estiment que l'annulation de l'AlienFest représente une forme de censure. Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Les membres du groupe Guhn Twei estiment que l'annulation de l'AlienFest représente une forme de censure.

Le groupe de métal hardcore Guhn Twei déplore l’annulation de l’AlienFest de La Sarre. La formation de Rouyn-Noranda, qui pourfend la Fonderie Horne dans ses chansons engagées, soutient qu’un des organisateurs l'a d’abord retirée de la programmation à cause d’un conflit d’intérêts, avant de finalement annuler le festival.

Courriel à l’appui, le chanteur Simon Turcotte affirme que son groupe a été écarté du désormais défunt AlienFest sous la pression de la compagnie Métal Marquis, l’un des principaux commanditaires de l’événement.

L’entreprise de La Sarre compte la Fonderie Horne de Rouyn-Noranda parmi ses clients. La présence de Guhn Twei, dont les chansons Glencorruption, Tueurs d’enfants et Infanticide critiquent la fonderie, créait un malaise chez Métal Marquis. D’autant qu’un des cadres de la compagnie, Francis Pépin, fait partie de l’équipe de bénévoles derrière l’AlienFest.

Nous sommes l’un des fournisseurs de la Fonderie Horne et c’est exactement là que ça devient sensible. En ayant Métal Marquis comme présentateur officiel, je suis en conflit d’intérêts total et ça ne passe pas avec mon équipe de direction, mentionne M. Pépin dans un message transmis au groupe.

J’ai une expérience très nouvelle dans l’événementiel. Est-ce que cette décision va me nuire? Je n’en sais rien. J’espère que non. Mais dans la situation actuelle, je n’ai d’autre choix que de ne pas ajouter Guhn Twei à la programmation de l’AlienFest 2024, poursuit M. Pépin dans le message.

Joints lundi matin pour éclairer la situation, les organisateurs de l’AlienFest ont transmis un communiqué à Radio-Canada où ils confirment que des conflits d’intérêts entre les commanditaires et des participants les ont forcés à annuler le festival.

Culture du silence et liberté d’expression

Les deux membres de Guhn Twei, le chanteur Simon Turcotte et le guitariste David Bérubé, s'inquiètent des conséquences de leur retrait du festival, mais aussi de sa disparition pure et simple.

J’étais outré. Je n’en revenais pas, lance M. Turcotte. L’annulation ajoute du poids à nos inquiétudes pour la culture et l’avenir de la culture [...] Peu importe que ce soit une décision de Métal Marquis, c’est super inquiétant et ça montre qu’il y a réellement une culture du silence et une peur de critiquer la Fonderie Horne.

Le chanteur de 35 ans, bien connu sur la scène underground de l’Abitibi-Témiscamingue, a eu la jambe droite amputée lorsqu'il a été victime d’un sarcome diagnostiqué à l’âge de 26 ans. Ce cancer l’a contraint à multiplier les séjours à l’hôpital jusqu’au début de la trentaine.

Simon Turcotte travaillait comme sous-traitant à la Fonderie Horne lorsqu’il a obtenu son diagnostic. Il est toutefois impossible d’établir un lien de cause à effet entre ces deux situations.

Je fais juste penser à mes concitoyens quand j’écris mes chansons. Je veux que personne d’autre ne vive une situation aussi horrible que la mienne.

Simon Turcotte, chanteur de Guhn Twei

Le fait qu'on dise à un artiste dans ma situation on te censure, on t’enlève de l’événement à cause de tes paroles qui critiquent Glencore et la Fonderie Horne, ça nous a complètement abasourdis et on trouve ça extrêmement inquiétant pour la culture locale, poursuit-il.

Les commanditaires sont essentiels pour aider à la culture, renchérit David Bérubé. Ce que je trouve triste, c’est qu’il y a eu une peur ou une crainte de la part d’un commanditaire qui compte la Fonderie Horne parmi ses clients. C’est triste d’en arriver là parce que la fonderie est vraiment partout [en matière de financement et de commandites].

Les organisateurs de l’AlienFest ont proposé à Guhn Twei de se produire plus tard dans l’été à un événement aux contours à définir, mais cette offre n’a pas apaisé la formation de Rouyn-Noranda.

Je te remercie de ta compréhension, conclut le message de Francis Pépin à Simon Turcotte. Et continue à dénoncer et à t’impliquer comme tu le fais. On manque notre premier rendez-vous, mais ce n’est que partie remise!

Qu’est-ce que [notre retrait] veut dire pour la liberté d’expression? Et qu’est-ce que ça veut dire pour les autres artistes qui parlent de la Fonderie Horne? s’inquiètent pour leur part les membres de Guhn Twei.

L'entreprise Métal Marquis et Francis Pépin n'avaient pas donné suite à nos demandes d'entretien au moment de la publication de ces lignes, ni d'ailleurs les organisateurs de l'AlienFest.