Un article écrit par Radio-Canada

L'amour pour la création réunit François Létourneau et Xavier Dolan au « Tinder littéraire »

Contenu audio/vidéo disponible sur directement sur Radio-Canada.ca - Il restera toujours la culture

« Il y a quelque chose de cosmétique dans la création, quelque chose qui rassasie une soif de beauté [...] qui remplit un vide, un puits sans fond qui se recreuse sans fin. » Pour Xavier Dolan, la création comble momentanément ce besoin de raconter des histoires belles et émotionnelles. Pour François Létourneau, elle participe à transformer sa mélancolie en rire. Pour ce « Tinder littéraire », le duo discute des subtilités qui définissent leur métier.

François Létourneau avoue d’emblée que Xavier Dolan est son idole, qu’il l’adore depuis son tout premier film. Le réalisateur de J’ai tué ma mère réplique que François Létourneau l’inspire, que « ce grand dialoguiste » manie la langue comme personne.

On utilise la fiction pour se venger du réel. C’est une sorte d’exutoire.

François Létourneau

Au court de ce segment, les deux artistes réfléchissent notamment à la nature de leur métier, au doute qui peut les habiter, ils décortiquent les étapes qu'il y a entre une idée et sa réalisation, et tentent de définir la recette d’un bon scénario.

Xavier Dolan revient également sur la controverse provoquée par son entrevue dans un média espagnol, qui lui attribue une fausse déclaration sur l’inutilité de l’art. Le réalisateur ajoute que cet article lui a coûté cher sur le plan professionnel, qu’il s’est senti « antagonisé ». Pendant cet épisode sombre, il déplore le manque de fraternité de l’industrie, mais souligne la solidarité et la fidélité du public.