Un article écrit par Radio-Canada

L’armée américaine détecte un ballon d’origine non identifiée au-dessus des États-Unis

International > Amériques

Le ballon qui avait survolé les États-Unis en février 2023 avait causé des tensions entre ce pays et la Chine. (Photo d'archives)Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Le ballon qui avait survolé les États-Unis en février 2023 avait causé des tensions entre ce pays et la Chine. (Photo d'archives)

L'armée américaine affirme qu'elle a détecté un ballon d'origine non identifiée qui survole actuellement l'ouest des États-Unis. Les autorités américaines soutiennent que l'engin ne pose aucune menace.

Le ballon survole actuellement le territoire américain à une altitude située entre 13 000 et 13 700 mètres (entre 43 000 et 45 000 pieds). Sa présence a suscité la curiosité de l'armée américaine, qui a envoyé un avion pour enquêter sur l'objet.

Une source américaine anonyme a spécifié que le ballon, aperçu au-dessus du Colorado plus tôt dans la journée, survolera la Georgie durant la nuit de vendredi. Cette même source ajoute que le dispositif serait fabriqué avec du mylar, une pellicule réfléchissante faite en aluminium, et qu'un objet cubique d'environ 60 cm par 60 cm (2 pieds sur 2 pieds) serait attaché au-dessous du ballon.

Bien qu'il ne représente pas une menace, les autorités ne savent toujours pas d'où il vient ni à quoi il sert. Le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) assure cependant que le ballon n'appartient pas à un adversaire étranger.

Un autre « ballon chinois »?

Ce ballon non identifié n'est pas sans rappeler celui qui a survolé le territoire américain pendant plusieurs jours au mois de février 2023 avant d'être abattu par l'armée américaine au-dessus des côtes de la Caroline du Sud.

Ce ballon était entré une première fois dans l'espace aérien américain le 28 janvier 2023, au nord des îles Aléoutiennes, en Alaska. Il avait ensuite pénétré l'espace aérien canadien le 30 janvier, puis était repassé côté américain, au-dessus de l'Idaho, dans le nord-ouest des États-Unis, le lendemain. Le grand public n'avait seulement appris son existence que lorsqu'il survolait le Montana.

Les États-Unis ont accusé la Chine d'être à l'origine de ce ballon et de s'en servir à des fins de surveillance et de collecte d'informations sensibles. L'armée américaine a cependant pris plusieurs jours avant de l'abattre, sous prétexte des risques posés par la chute de débris pour les personnes au sol.

La Chine s'était défendue en assurant qu'il s'agissait d'un aéronef civil, utilisé à des fins de recherches, principalement météorologiques, et qu'il aurait involontairement dévié de sa trajectoire en raison de forts vents. La Chine a accusé Washington d'avoir réagi de manière excessive en le détruisant.

L'incident avait d'ailleurs provoqué une crise diplomatique entre Pékin et Washington à l'époque, entraînant notamment l'annulation de dernière minute d'une visite en Chine du secrétaire d'État américain, Antony Blinken.

Avec les informations de Reuters, The Associated Press, BBC et de CBS News