Un article écrit par Radio-Canada

Le Canada élargit l’admissibilité à son plan d’évacuation d’Haïti

Politique > Politique fédérale

Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères (Photo d'archives)Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères (Photo d'archives)

Ottawa a annoncé lundi l'élargissement de son plan d'évacuation d'Haïti pour inclure les résidents permanents ainsi que leur famille immédiate.

Dans un communiqué, le gouvernement soutient qu'il s'occupera d'évacuer par hélicoptère ces personnes de Port-au-Prince vers un lieu secondaire sécuritaire qui demeure pour l'instant confidentiel. Un avion affrété se dirigera ensuite vers Montréal.

Ces opérations commenceront dès mercredi si les conditions de sécurité et les conditions météorologiques le permettent, a précisé Affaires mondiales Canada (AMC).

En entrevue sur les ondes d'ICI RDI, Mélanie Joly, la ministre des Affaires étrangères, a expliqué qu'un hélicoptère se déplacera toute la journée de Port-au-Prince jusqu'au point de ralliement.

À cet endroit, un avion, qui pourra accueillir jusqu'à 80 personnes, les attendra, a ajouté la ministre.

Toutefois, le déplacement complet entre Port-au-Prince et Montréal ne sera pas gratuit. Les passagers devront débourser un montant – environ le prix équivalent d'un vol commercial – pour le trajet entre le point de ralliement et le Canada, a précisé Mme Joly.

On fonctionne toujours comme cela. Ça a été la même chose pour évacuer les Canadiens de Tel-Aviv, de Gaza, du Soudan, de l'Ukraine. L'idée, c'est d'amener les Canadiens vers un endroit sécuritaire, a-t-elle poursuivi, tout en ajoutant qu'il existe un programme de prêts au besoin.

153 Canadiens ont quitté Haïti

La semaine passée, le gouvernement fédéral annonçait la première phase de son plan d'évacuation d'Haïti, qui concernait seulement les citoyens canadiens. Lors de ces départs assistés vers la République dominicaine, 153 Canadiens ont pu quitter Haïti.

À ce moment, Mme Joly avait déclaré qu'Ottawa faisait pression sur la République dominicaine pour qu'elle autorise aussi l'entrée dans son territoire de résidents permanents canadiens ainsi que des parents étrangers de Canadiens.

À ce jour, près de 3110 Canadiens en Haïti sont inscrits au Service d’inscription des Canadiens à l’étranger d’AMC.

Au cours des dernières semaines, environ 500 citoyens canadiens, résidents permanents du Canada et membres de leur famille immédiate ont communiqué avec AMC pour exprimer leur intérêt à obtenir de l’aide pour quitter Haïti.

Mme Joly a précisé sur les ondes d'ICI RDI que son ministère contactera ces 500 personnes et a rappelé aux Canadiens se trouvant en Haïti de s'inscrire auprès d'AMC afin d'obtenir plus d'information sur les opérations d'évacuation.

Affaires mondiales Canada a depuis enregistré une augmentation du nombre de Canadiens qui tentent d'obtenir de l'aide pour quitter Haïti, alors que les espoirs d'une accalmie de la violence généralisée ont cédé la place au chaos alimenté par les gangs criminels.

Ce pays des Antilles fait face à une crise politique et humanitaire depuis le milieu de 2021. Des gangs commettent des violences dans tout le pays tout en limitant l'accès à la nourriture et aux produits de première nécessité.

La situation s'est encore aggravée le mois dernier lorsque les progrès vers une intervention militaire étrangère ont incité des gangs à libérer des prisonniers et à fermer le principal aéroport d'Haïti.

Affaires mondiales Canada indique que les Canadiens qui ont besoin d’une aide consulaire peuvent communiquer avec son Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa, ouvert 24 heures par jour, 7 jours par semaine :

  • Téléphone : +1 613 996-8885 (les appels à frais virés sont acceptés, le cas échéant)
  • SMS : +1 613 686-3658
  • WhatsApp : +1 613 909-8881
  • Telegram : Urgence Canada à l’étranger
  • Signal : +1 613 909-8087
  • Courriel : [email protected]