Un article écrit par Danny Lemieux

Chiens savants, chiens doués!

Science > Animaux

Miso, un border collie de Toronto, a participé au Genius Dog Challenge. Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Miso, un border collie de Toronto, a participé au Genius Dog Challenge.

Avis aux propriétaires canins : vous n’aimerez pas le contenu de cet article. Vous serez déçus d’apprendre que votre animal n’est pas le plus intelligent. Les chiens doués sont dans une catégorie à part, si bien qu’un projet de science citoyenne souhaite mettre en lumière leur pouvoir.

Un chien capable de mémoriser le nom de 100, 200, voire 300 jouets, c’est aussi rare qu'impressionnant. Claudia Fugazza, spécialiste du comportement animal, en sait quelque chose. Elle étudie les chiens savants.

En 2020, cette éthologue lance le Genius Dog Challenge, une campagne sur les réseaux sociaux. Le but? Recruter des chiens intelligents, très intelligents.

Or, la récolte canine s’avère plutôt difficile. On a testé des centaines de chiens avant de pouvoir identifier les six premières perles rares.

À ce jour, 41 chiens ont su démontrer leur superpouvoir. Les bêtes proviennent de partout à travers le monde. Du nombre, Miso, un border collie de Toronto, au Canada. Une vedette qu’on peut suivre sur Instagram.

La première fois que j’ai rencontré Miso sur la plateforme Zoom, j'avoue que j'étais surprise, étonnée de constater la rapidité avec laquelle il pouvait apprendre.

Claudia Fugazza, chercheuse au Département d'éthologie de l'Université Eötvös Loránd

Ses recherches se font de son laboratoire de Budapest, en Hongrie. Évidemment, l’éthologue ne peut se déplacer à travers le monde pour évaluer les capacités des chiens doués.

Tout se fait donc à distance, sur le web, par le biais d’une plateforme. C’est un projet de science participative.

La conclusion de ses travaux a récemment fait l’objet d'un article dans la revue Nature. Du sérieux.

De la mémoire

Chien doué! Génial! Rarissime! Que doit-il faire pour mériter de tels superlatifs? Claudia Fugazza explique : Les chiens peuvent apprendre des centaines de noms d’objets. Et ils les apprennent très vite.

Ici, on ne parle pas d’ordres liés à un comportement attendu, comme par exemple la commande au pied!, mais bien de la capacité à mémoriser le nom de jouets.

L’une des choses qui ont surpris l'éthologue, c’est que la plupart des propriétaires n'avaient pas l'intention de leur apprendre le nom des jouets. L'apprentissage s’est fait naturellement, sans entraînement ni dressage.

Et ce n’est pas tout. Ces chiens mémorisent le nom d'un nouvel objet après l'avoir entendu seulement quatre fois. De quoi étonner la Dre Claudia Fugazza.

Ils peuvent ainsi apprendre jusqu'à 12 noms par semaine. Et si on cesse de parler du nouveau jouet, qu’on ne répète pas son nom, deux mois plus tard, les chiens doués s’en souviennent, affirme-t-elle.

Aucun indice

Lors de ses expériences, Claudia Fugazza s’assure qu’aucun indice ne puisse permettre aux chiens de déduire le jouet à récupérer.

On sépare le chien de son propriétaire, explique-t-elle. Le jouet à récupérer se trouve dans une autre pièce. Quand le nom du jouet est prononcé, le chien doué se rend dans la pièce où se trouvent plusieurs jouets. Le chien ne se base que sur le mot entendu. Il récupère le bon jouet et le rapporte au chercheur.

Plus de la moitié des 41 chiens retenus sont des border collies, comme Miso, le chien de Toronto. La Dre Fugazza précise que, malgré leur réputation de race intelligente, plusieurs border collies ont échoué aux tests.

La capacité à apprendre le nom des jouets ne semble pas spécifique à une race en particulier. D’ailleurs, dans le groupe, deux chiens sont des bâtards, des chiens mélangés.

Dre Claudia Fugazza, chercheuse

Pourquoi ce talent? D'où vient-il? Y a-t-il une explication génétique? Ce sont les questions auxquelles la chercheuse compte répondre dans les prochaines années.

D’ailleurs, elle cherche toujours des chiens d’exception. Si vous croyez que le vôtre se démarque, passez le test. Sait-on jamais!

Pour le plaisir, la Dre Fugazza a soumis sa chienne Velvet aux tests des noms. Un échec retentissant pour son chien-loup tchécoslovaque! Un échec qui, malgré tout, ne diminue en rien l’amour qu’elle porte à son animal. Elle a d’autres qualités. Elle sait voler de la nourriture. Pour ça, elle est géniale!