Un article écrit par Radio-Canada

Le Canadien défait les Panthers

Sports > Hockey

Nick Suzuki, Cole Caufield et Juraj SlafkovskyCliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Nick Suzuki, Cole Caufield et Juraj Slafkovsky

Samuel Montembeault a enfin pu savourer une victoire contre son ancienne équipe, et il doit une fière chandelle à son capitaine Nick Suzuki.

Montembeault a repoussé 37 tirs, Suzuki a marqué deux buts et le Canadien a vaincu les Panthers 5-3, mardi soir, au Centre Bell.

Les favoris de la foule ont ainsi mis fin à une série de sept défaites face aux Floridiens. Ces derniers avaient eu l'avantage 39-16 au chapitre des buts durant cette séquence.

Le gardien québécois présentait une fiche de 0-4-1 contre la formation qui l'a repêché au troisième tour en 2015.

Les gars ont super bien joué. Ils m'ont donné cinq buts ce soir et je suis vraiment content du travail de tout le monde, a dit Montembeault, pour qui il s'agissait seulement d'une quatrième victoire en 14 confrontations depuis la pause du match des étoiles (4-7-3).

Le Tricolore a connu un autre bon match contre l'une des meilleures formations du circuit. Il a limité les dégâts dans son territoire malgré quelques erreurs coûteuses en première période et a saisi ses chances en attaque.

Suzuki a sonné la charge en gagnant son duel contre le très respecté Aleksander Barkov.

Je sais qu'il aime ça, a dit l'entraîneur-chef Martin St-Louis en parlant des face-à-face relevés dans lesquels Suzuki se retrouve soir après soir.

C'est un défi qui n'est pas facile, a-t-il ajouté. Il y a des soirs où vous allez connaître un bon match, mais les joueurs adverses vont aussi en connaître un. Je trouve qu'il a atteint un niveau de constance dans ce département. Il comprend que ce sera difficile, mais il se présente au travail avec la bonne attitude.

Cole Caufield, Joel Armia et Jake Evans ont aussi marqué pour le CH (29-33-12), qui a gagné quatre de ses cinq derniers matchs. Alex Newhook a amassé deux aides.

Suzuki est devenu le premier joueur du Tricolore à atteindre le plateau des 70 points depuis Max Domi lors de la saison 2018-2019. Seulement Tomas Plekanec, Alex Kovalev et Saku Koivu ont aussi atteint ce plateau dans l'uniforme bleu, blanc et rouge depuis le début du nouveau millénaire.

Il joue avec assurance, a dit Evans au sujet de Suzuki. Il affronte les meilleurs joueurs adverses et fait son travail en défense. Quand ça va bien à ce niveau, son côté offensif peut prendre le dessus. Ses compagnons de trio font aussi du bon travail.

Barkov, Anton Lundell et Sam Bennett ont répliqué pour les Panthers (47-24-5), qui avaient perdu 6-4 la veille contre les Maple Leafs, à Toronto. Anthony Stolarz a stoppé 34 tirs.

Le défenseur Kaiden Guhle était de retour dans la formation montréalaise après avoir purgé une suspension d'un match pour un coup de bâton contre Travis Konecny, des Flyers de Philadelphie. Johnathan Kovacevic a été laissé de côté.

Du côté des Panthers, Matthew Tkachuk n'était pas en uniforme puisqu'il était malade.

Les Panthers ont aussi perdu les services du défenseur Aaron Ekblad en fin de première période. Il a semblé se blesser lors d'une dispute avec Juraj Slafkovsky après un coup de sifflet.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, contre le Lightning de Tampa Bay, au Centre Bell.

Un autre effort récompensé

Les deux équipes se sont étudiées en début de rencontre et les Panthers ont finalement ouvert la marque après 9 min 16 s de jeu. Josh Anderson et Jayden Struble ont laissé filer Lundell, qui a déjoué Montembeault d'une belle feinte.

Ce but a semblé fouetter les joueurs locaux. Armia a orchestré une attaque à deux contre un, mais sa passe vers Newhook a manqué de précision.

Armia a lui-même créé l'égalité à 10:12. Il a profité d'un retour après un lancer de Michael Pezzetta.

Les Panthers ont repris l'avance avec 6:47 à faire au premier vingt. Vladimir Tarasenko a rejoint Barkov, oublié dans l'enclave. Le centre finlandais a lui aussi servi une savante feinte à Montembeault, qui a été pris à contre-pied.

Le Canadien a obtenu 58 secondes de jeu en avantage numérique de deux hommes tard en première période. Stolarz a réussi son plus bel arrêt en étirant la jambe droite pour frustrer Suzuki.

Un effort de Brendan Gallagher sur un retour a presque permis aux siens de créer l'égalité tôt en deuxième période. Les reprises ont toutefois confirmé que la rondelle n'avait pas franchi la ligne des buts, même si l'arbitre Eric Furlatt a d'abord annoncé qu'il y avait but sur la séquence.

Ce n'était que partie remise pour le CH. Suzuki a porté la marque à 2-2 à 5:58 du deuxième vingt. Il a intercepté une passe de Dmitry Kulikov dans l'enclave dans le territoire des Panthers, puis a battu Stolarz grâce à un tir bas du côté de la mitaine.

Les émotions n'ont pas été basses très longtemps, a dit St-Louis en commettant le but refusé à Gallagher. (Suzuki) a réussi un gros jeu.

Suzuki est revenu à la charge avec 7:36 à faire au deuxième engagement, en avantage numérique. Il a fait dévier un long tir de Mike Matheson dans l'objectif.

Caufield a creusé l'écart à 4-2 après seulement 33 secondes de jeu en troisième période. Il a battu de vitesse Stolarz en contournant l'arrière du filet.

Evans a porté le coup de grâce en infériorité numérique à 4:34. Il a déjoué Stolarz du côté du bouclier lors d'une échappée.

Montembeault s'est occupé du reste, même si Bennett l'a déjoué avec seulement 1:16 à écouler au cadran.