Un article écrit par Radio-Canada

Sega se défait de son studio canadien Relic Entertainment

Techno > Jeux vidéo

Le jeu « Warhammer 40 000: Dawn of War » est développé par Relic Entertainment à Vancouver. Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
Le jeu « Warhammer 40 000: Dawn of War » est développé par Relic Entertainment à Vancouver.

L’éditeur japonais de jeux vidéo Sega a annoncé céder le studio canadien Relic Entertainment, qu'il avait acquis en 2013. L’entreprise a également mis la hache dans 240 postes supplémentaires en Europe, après en avoir supprimé 250 dans ce continent en septembre.

Relic Entertainment, basé à Vancouver, est spécialisé dans les jeux vidéo de stratégie. Le studio signe notamment des titres de la série Warhammer 40 000 et Ages of Empires IV. Il devient maintenant indépendant, avec l’aide de la société d'investissement britannique Emona Capital. Les conditions financières de cette transaction n'ont pas été précisées.

C'est un énorme changement pour nous, mais une chose ne changera pas : nous voulons créer des expériences incroyables pour nos joueurs et joueuses.

Un porte-parole du studio Relic Entertainment

Le studio affirme qu’il poursuivra le travail entamé sur ses jeux, notamment avec Company of Heroes 3, dont une mise à jour est prévue en avril.

Nous tenons à remercier Sega, dont le soutien au fil des ans et les conseils au cours de cette transition ont joué un rôle déterminant dans notre succès. Nous sommes peut-être hors de l'entreprise Sega, mais nous restons proches , a déclaré Relic Entertainment sur les réseaux sociaux.

L’Europe écope

Les tendances de consommation évoluent rapidement, en particulier en Europe, en raison, entre autres, du déclin de la demande pour des activités à domicile comme les jeux vidéo dans un contexte post-COVID [et] du ralentissement économique dû à l'inflation, a justifié la maison mère de Sega dans un communiqué.

Le groupe a par conséquent entrepris dès septembre dernier une restructuration de ses activités dans le Vieux Continent pour améliorer sa rentabilité en optimisant ses coûts fixes et se montrant plus sélectif dans ses investissements.

En Europe, le groupe dispose notamment de bureaux et de studios de développement de jeux vidéo au Royaume-Uni, en Bulgarie et en Turquie. Il possède aussi le finlandais Rovio, connu pour ses jeux Angry Birds, depuis l'an dernier, et le studio français Amplitude depuis 2016.

En 2023 la maison mère de Sega employait plus de 8200 personnes permanentes dans le monde, dont 2355 hors du Japon, selon son dernier rapport annuel.

Une industrie mise à mal

L’industrie du jeu vidéo mène actuellement une cure d'austérité dans le monde. Microsoft a annoncé début janvier la suppression de 1900 postes dans ses filiales Xbox et Activision-Blizzard, dont 42 pour ses studios Beenox, basés à Montréal et à Québec.

Au Canada, le couperet est tombé sur Eidos-Montréal fin janvier, avec l’annonce de la suppression de 97 postes. Dans une moindre mesure, le studio Behaviour Interactif, a annoncé se départir de 40 personnes à Montréal, et une à Toronto.

En novembre 2023, Ubisoft Canada avait annoncé la suppression de 98 emplois au pays, dont la majorité à Montréal.

D’autres entreprises technologiques ont annoncé des licenciements dont on ne connaît pas encore les répercussions dans leurs bureaux au pays, dont Unity, PlayStation et Electronic Arts.