Un article écrit par Radio-Canada

Take-Two rachète le développeur des jeux Borderlands au groupe Embracer

Techno > Jeux vidéo

La série de jeux de tir Borderlands est déjà éditée par 2K, une filiale de Take-Two Interactive.Cliquez ici pour afficher l'image d'en-tête
La série de jeux de tir Borderlands est déjà éditée par 2K, une filiale de Take-Two Interactive.

L'éditeur américain de jeux vidéo Take-Two Interactive Software a annoncé mettre la main sur Gearbox Entertainment, surtout connu pour Borderlands, ses jeux de tir à la première personne. Le groupe suédois Embracer se défait ainsi de quatre studios de l'entreprise, dont deux sont au Québec, pour 460 millions de dollars américains (623 millions de dollars canadiens).

Embracer avait mis la main sur Gearbox en 2021 pour 1,4 milliard de dollars américains (1,9 milliard de dollars canadiens), un montant largement en deçà de la transaction avec Take-Two, qui devrait être finalisée en 2025.

Les studios Gearbox, qui seront dirigés par son fondateur Randy Pitchford, seront greffés à 2K, une filiale de Take-Two.

Sur les réseaux sociaux, le dirigeant affirme que la transaction permettra à Gearbox d'atteindre le niveau supérieur et s'est dit excité de voir ce qu'ils pourront accomplir maintenant qu'ils ne font plus qu'un.

Gearbox, dont le siège social est au Texas, est installé à Montréal depuis 2021 et Québec depuis 2015. L'entreprise compte également un studio à Shanghai.

Des difficultés financières pour Embracer

Le groupe Embracer mène depuis deux ans un programme de restructuration afin de réduire sa dette, en mettant la hache dans de nombreuses productions et studios.

À Montréal, l’entreprise a mis la clé sous la porte de sa nouvelle acquisition, le studio Square Enix Montréal, en 2022, moins d’un mois après avoir changé son identité de marque et l’avoir rebaptisé Onoma. Toujours dans la métropole, le géant suédois a fait tomber le couperet sur 97 postes du studio Eidos-Montréal fin janvier.

Lars Wingefors, PDG d'Embracer, a déclaré que l'acquisition de Gearbox marque l'aboutissement du dernier processus de désinvestissement structuré pour l’entreprise.

[Cette acquisition] constitue une étape importante dans la transformation d'Embracer vers l'avenir, avec une dette nette largement plus faible et un flux de trésorerie disponible amélioré.

Lars Wingefors, PDG d'Embracer

Reuters a rapporté en 2023 que Embracer cherchait à consolider ses finances, notamment en envisageant des options pour Gearbox.

La société suédoise a subi un revers en mai 2023, lorsqu'un accord de partenariat de 2 milliards de dollars américains (2,7 milliards de dollars canadiens) avec une société non divulguée est tombé à l'eau, ce qui l'a amenée à annoncer un plan de restructuration majeur en juin.